Thiago Alcantara peut partir, à condition que le club acheteur paye le bon prix. (A. Martin/L'Équipe)
Transferts - Bayern

Bayern Munich : Karl-Heinz Rummenigge ouvert à un départ de Thiago Alcantara

Dans un entretien à Sky Germany, le patron du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge a ouvert la porte à un départ de Thiago Alcantara. Mais pas gratuitement.

Comme il l'avait déjà annoncé début juillet, Karl-Heinz Rummenigge, le président du conseil de surveillance du Bayern Munich, a confirmé ce vendredi dans un entretien à Sky Germany que Thiago Alcantara (29 ans) avait demandé à quitter le club cet été, à un an de la fin de son contrat.
« Les conversations qu'Hasan (Salihamidzic, le directeur sportif) a eues avec lui ont toujours été très constructives. Et à un moment donné, il semblait que tout était clair (concernant sa prolongation). Mais ensuite, Thiago a informé Hasan qu'il aimerait faire quelque chose de nouveau, et c'est ainsi, a expliqué Rummenigge. Vous devez l'accepter. Il a encore un contrat d'un an et s'il tombe d'accord avec un club, ce club devra payer une certaine somme. »
« Ce ne sera pas les soldes d'été»
Concernant le montant évoqué de 35 M€, le boss bavarois n'a pas voulu s'étendre : « Je ne veux pas faire de commentaires publics sur la somme que nous avons en tête. Nous verrons ça, mais comme je l'ai déjà dit, ce ne sera pas les soldes d'été. Il faudra toujours qu'il y ait une certaine quantité d'argent pour que nous laissions partir le joueur. »
Il n'en veut pas au milieu espagnol : « Non, je ne suis pas du tout en colère, je l'aime bien. Je pense que c'est un grand footballeur et c'est aussi une bonne personne. Et il ne faut pas oublier non plus qu'à 29 ans, il est à un âge où, s'il veut faire quelque chose de nouveau, il doit le faire maintenant parce que s'il avait trois ans de plus, ce serait plus difficile. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
RensenbrinkRIP 31 juil. à 18:42

C'est évident qu'il préfère que Thiago Alcantara s'en aille maintenant pour une grosse somme plutôt que gratuitement dans un an à la fin de son contrat. Ces dirigeants/joueurs du Bayern adorent donner des leçons de morale alors que plusieurs d'entre eux ont eu des relations très spéciales avec l'argent (Hoeness, Beckenbauer, Breitner) ou la morale (Rummenigge et Breitner pour RFA-Autriche de 1982 et pas un seul joueur allemand n'est venu voir Battiston à l'hôpital en 1982).

ADS :