Allemagne - Bayern

Bayern Munich : Kingsley Coman touché à une cheville et incertain avant Liverpool

L'attaquant français a été touché à une cheville en fin de match. Le Bayern est inquiet, quatre jours avant le déplacement à Liverpool en Ligue des champions, alors qu'il a déjà été blessé deux fois au même endroit ces derniers mois.

À quatre jours d'un périlleux déplacement à Liverpool en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, ce mardi à 21 heures, le Bayern Munich est fébrile. Si sa victoire sur la pelouse d'Augsburg (3-2) a été compliquée à obtenir, c'est surtout la nouvelle blessure contractée par Kingsley Coman (22 ans) au bout du temps additionnel qui inquiète.
Ce vendredi, l'ancien Parisien a effectué sa meilleure prestation depuis son retour à la compétition le 1er décembre en signant un doublé (17e, 45e+3) et en délivrant une passe décisive sur le but vainqueur marqué par David Alaba (53e). Titulaire indiscutable sur son aile gauche depuis plusieurs semaines, Coman a été le meilleur Munichois, vendredi.
« Notre staff médical estime que ce n'est pas bon signe » - Niko Kovac, entraîneur du Bayern
Mais dans un duel avec Danso, l'international français (15 sélections, 1 but) s'est blessé à la cheville gauche, celle-là même qui a subi deux opérations en 2018 qui l'avait éloigné des terrains à chaque fois pendant trois mois. « Notre staff médical estime que ce n'est pas bon signe, a lâché Niko Kovac, l'entraîneur du Bayern juste après la rencontre. Mais nous en serons plus quant au diagnostic ce samedi après différents examens. En tout cas, il y a de quoi être pessimiste. » Coman a été soigné sur la pelouse de longues minutes avant de regagner les vestiaires en boitant bas et en grimaçant.
Kingsley Coman : « J'en ai bavé »
Depuis son arrivée au Bayern Munich en août 2015, le joueur formé au PSG a manqué 62 matches. Kingsley Coman, avait laissé entendre, début décembre dans l'émission Téléfoot, qu'il serait prêt à renoncer à sa carrière en cas de nouvelle blessure grave. « Une troisième opération, je ne pense pas que je la ferais, avait-il expliqué en décembre dans l'émission Téléfoot. Si je me protège et que j'essaie de faire attention mais que je me blesse encore... Ce serait trop. Peut-être que mon pied n'est pas au niveau, et j'irai faire ma vie de mon côté. »
Karl-Heinz Rummenigge, le président du conseil d'administration du club, avait tenté de remonter le moral de Coman. « Je lui conseillerais de ne pas s'emballer et de ne pas penser à une possible fin de carrière, avait-il déclaré. Dans le football d'aujourd'hui, qui est très rapide et parfois très agressif, on ne peut pas éviter d'être blessé de temps à autre. L'important, c'est de revenir avec le moral. »
Réagissez à cet article
500 caractères max