Soccer Football - Champions League Semi Final First Leg - Bayern Munich vs Real Madrid - Allianz Arena, Munich, Germany - April 25, 2018   Real Madrid's Cristiano Ronaldo reacts   REUTERS/Kai Pfaffenbach (Reuters)
Ligue des Champions - Demi-finales

Bayern-Real : Cristiano Ronaldo, un mauvais jour sans conséquence

Très peu en vue en Allemagne, Cristiano Ronaldo ressortira sûrement frustré de son match face au Bayern (2-1). Il n'a pas été impliqué sur les deux buts inscrits par son équipe. Pas forcément la meilleure des nouvelles pour Munich pour le match retour...

En voyant les extraordinaires matches de Firmino et Salah mardi soir à Anfield, Cristiano Ronaldo avait sans doute envie de montrer à la planète foot de quel bois il se chauffait, et qui était le patron de la C1 cette année. Avec quinze buts inscrits – en dix matches – au coup d'envoi, il avait également sûrement l'intention de rééditer la même performance que lors du quart de finale aller contre la Juve, ou carrément d'être aussi efficace que lors de son dernier face-à-face avec le Bayern Munich, l'année dernière. En quart de finale de l'édition 2016-17, le Portugais avait en effet éliminé les Allemands presque à lui seul, en scorant cinq des six buts madrilènes sur la double-confrontation. Mais, une fois n'est pas coutume, ce mercredi n'était pas vraiment sa soirée, malgré la victoire finale de son équipe.

Les notes de Bayern-Real

Un premier acte bien compliqué

Pas aidé par le dispositif concocté par Zidane, qui laissait l'un de ses fidèles compères, Karim Benzema, sur le banc, Ronaldo n'a pas vu le jour dans le premier acte. Esseulé à la pointe de l'attaque et privé de ballon, il passait la plupart de son temps a demandé qu'on le serve. Sans jamais le recevoir dans de bonnes conditions, ou presque. Les quinze premières minutes ont par exemple été très difficiles pour lui. Fantomatique, le Ballon d'Or France Football en titre ne touchait que trois petits ballons durant ce laps de temps. Il a ainsi plus d'une fois baissé la tête, ne voyant pas le cuir arriver. Et lorsqu'il touchait enfin un ballon intéressant, il était fauché par Boateng (16e) sans que l'arbitre ne lui offre le coup franc. De quoi énerver encore un peu plus la star portugaise. Derrière, sur sa deuxième opportunité, il prenait trop son temps pour servir un coéquipier dans l'axe (20e) après être parti dans le dos de la défense. La sortie sur blessure de Boateng (32e) ne changeait d'ailleurs en rien les difficultés de CR7, tout de suite pris à la gorge par Süle, remplaçant de l'Allemand. En résumé, quarante-cinq minutes à oublier pour lui.

Vidéo : les buts et le résumé de Bayern Munich - Real Madrid

Seulement 28 ballons touchés par Cristiano Ronaldo

Autant le dire tout de suite, on ne l'a pas beaucoup plus observé à son avantage lors de la seconde partie de la rencontre. Ronaldo aura donc vu de loin le but encaissé puis les deux pions inscrits par son équipe, au cours desquels il n'a eu aucune implication. Chose assez rare. Et plus le temps passait, moins il était en vue. Après sa frappe dévissée, qui partait au poteau de corner (47e), il n'a, à l'instar de sa première période, pas ou peu existé dans le camp adverse. Son seul et unique fait d'arme aura été d'avoir marqué un magnifique but d'une demi-volée croisée du gauche... après avoir entendu le coup de sifflet de l'arbitre pour une main évidente sur son contrôle (71e). Motif de satisfaction tout de même : le Portugais a montré son implication pour son équipe dans certaines phases défensives. Mais, même ovationné par les centaines de supporters madrilènes présents à Munich grâce sa combativité de fin de match, un joueur de ce calibre ne pourra pas se satisfaire de la tournure de ce match aller où il n'a touché que 28 ballons au total. On le sait, l'attaquant attire toujours la lumière à un moment ou à un autre vers lui. Dans cette demi-finale, il lui reste donc une rencontre pour le faire, mardi prochain. Et c'est peut-être ça, le plus inquiétant, pour les supporters bavarois.
Réagissez à cet article
500 caractères max