(V.Michel/L'Equipe)
Ligue 1 - 27e journée

Belle prestation mais petit score pour Lille à Nantes

Le seul Benjamin André, sur corner (58e), a suffi pour faire le bonheur du LOSC à Nantes (0-1). Les hommes de Christophe Galtier restent à une unité du podium, ceux de Christian Gourcuff, eux, rechutent après leur victoire à Marseille.

Après avoir longtemps dominé, Lille est parvenu à s'imposer fort logiquement à Nantes (0-1). Une victoire méritée avec un état d'esprit irréprochable, qui permet aux quatrièmes de Ligue 1 de rester à un petit point de Rennes, troisième. Mais alors qu'ils avaient réalisé une bonne entame, avec une attitude très volontaire, les Lillois n'ont pas réussi à trouver la faille en première période, la faute à un excellent Alban Lafont. Et ce n'est pas faute d'avoir essayé ! Jonathan Ikoné a été très en vue à l'image de son premier tir bien capté par le rempart nantais et après avoir éliminé deux défenseurs (7e). Les assauts lillois se sont ensuite multipliés avec notamment les tirs de Loïc Rémy sur une belle passe d'Ikoné et de José Fonte (23e et 26e), encore repoussés par Lafont. L'objectif des Dogues était de récupérer haut les ballons, d'apporter beaucoup de mouvement et de jouer vite dans la profondeur sur le duo d'attaquants Victor Osimhen-Loïc Rémy. Après avoir beaucoup subi, Nantes tirait pour la première fois au bout de 20 minutes de jeu, une frappe bien captée par Mike Maignan, avant un nouvel arrêt sans difficulté sur une tentative de Ludovic Blas (36e).
Six rencontres sans victoire à domicile pour le FC Nantes
Avec un match nul et vierge à la pause, les Nantais s'en sortaient très bien et pouvaient remercier leur portier. Mais Lafont a fini par craquer juste avant l'heure de jeu, sur un corner de Renato Sanches qui trouvait la tête de Benjamin André au premier poteau (0-1, 58e). Lille était justement récompensé après avoir beaucoup tenté et poussé (15 tirs dont 5 cadrés). Le score aurait même pu s'aggraver si Loïc Rémy n'avait pas tiré au-dessus (64e). Les Nantais ont ensuite essayé de se reprendre et d'égaliser. Sans réussite, ayant un mal fou à se montrer dangereux. Leur meilleure occasion est signée Pallois en toute fin de match, sur une tête non cadrée (88e). Une défaite nantaise qui montre encore toute la difficulté pour le onzième de L1 à l'emporter à domicile. Cela fait 6 rencontres sans victoire à la Beaujoire.

Lafont a fini par céder

Infranchissable pendant près d'une heure, le gardien nantais a maintenu son équipe à flot alors qu'elle subissait énormément face aux vagues offensives des Dogues. Le match, pourtant, avait mal commencé pour lui. En effet, Lafont avait commis une grossière faute sur Osimhen en début de rencontre. Le portier nantais sortait de ses cages et se jetait littéralement sur l'attaquant près de la touche. Une faute qui lui valait un carton jaune (8e) fort logique. Le portier des Canaris s'est ensuite très bien repris avec quatre parades décisives, dont une sublime sur une belle reprise de Jonathan Bamba (54e). Ou encore grâce à une intervention déterminante sur un centre lillois (51e). Mais à force de subir, le mur nantais s'est écroulé... - J.P.

Toute l'actualité de la Ligue 1
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :