balotelli (mario) (F.Porcu/L'Equipe)
Ligue 1

Ben Arfa, Balotelli, Cvitanich... L'équipe type de la décennie de l'OGC Nice

Toute cette semaine, pour la première journée de Ligue 1 en 2020, FF vous propose son onze type de la décennie pour chaque formation. Voici celle de l'OGC Nice, dans un 4-2-2-2 au visage offensif.

Gardien

Il a passé 6 ans au club, dont 4 lors de la dernière décennie, et aura laissé un très beau souvenir. En concurrence avec un autre Sud-Américain pour notre équipe type, Walter Benitez, David Ospina reste pourtant LA référence au poste dans le Sud de la France. Ses 200 matches sous le maillot du GYM et son départ pour Arsenal témoignent du niveau qu'il avait atteint, même si Joris Delle lui avait un temps piqué sa place.

Défenseurs

Les amoureux du football anglais suivent désormais ses performances tous les week-ends avec Leicester, où il régale et truste le haut du classement de Premier League. Avant ça, Ricardo Pereira a fait le bonheur du Nice de Lucien Favre, avec 57 matches, 2 buts et 8 passes décisives. Un nouveau bon coup flairé par le duo Rivère-Fournier, tout comme Dante. Arrivé de Wolfsburg en 2016 pour stabiliser la défense des Aiglons, le Brésilien s'est installé petit à petit au point d'obtenir le brassard de capitaine. En défense, il est entouré de l'incontournable Renato Civelli, auteur de 16 buts (!), et de Jordan Amavi.

Milieux

Notre entrejeu, maigre en nombre - en raison d'une attaque conséquente - mais précieux en terme de qualité, est composé par deux joueurs qui ont notamment brillé sous la houlette de Lucien Favre. Trois saisons durant, Jean-Michäel Seri, arrivé de Paços Ferreira en 2015, s'est illustré comme le métronome d'une équipe joueuse et plaisante à regarder, alliant possession et transitions rapides. L'Ivoirien fut même proche de rejoindre le Barça, avant d'aller se perdre un petit peu à Fulham puis Galatasaray... Le second, lui, porte toujours les couleurs de l'OGC Nice. Depuis 2016, et malgré une vilaine blessure au genou, Wylan Cyprien poursuit sa progression. Le Guadeloupéen est un homme clé du système Vieira et nul doute que sa place dans ce onze type est méritée.

Attaquants

Quatre. C'est le nombre de joueurs offensifs qui compose notre attaque, avec deux faux joueurs de couloirs derrière deux buteurs racés. Le premier de tous n'a joué qu'une seule saison à Nice. Mais quelle année ! Hatem Ben Arfa s'est refait une santé avec 18 buts en 37 rencontres, rejoignant d'ailleurs le Paris Saint-Germain à l'issue de son fabuleux exercice - et de son contrat. Et puisque Nice s'est fait une spécialité dans les regains de forme, celui de Mario Balotelli est à noter. Retrouvant de la stabilité, l'international italien a inscrit en trois saisons la bagatelle de 43 buts. Pour l'accompagner en pointe, Dario Cvitanich et ses 36 buts en autant d'années ne peuvent échapper à l'équipe type, de même qu'Alassane Pléa. Formé à Lyon avant de rejoindre le GYM en 2014, le natif de Lille a découvert le très haut niveau avec Nice - 44 buts en 135 matches - avant d'aller s'épanouir en Bundesliga, au Borussia Monchengladbach.

À lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
Silvaneric 10 janv. à 10:02

Quelle équipe, les bras m'en tombent. On aurait même pu rajouter Belhanda sans problème.

ADS :