Benoît Costil sait que Bordeaux a peu de chances d'aller en 16es. ( F. Faugère/ L'Equipe)
Ligue Europa - Bordeaux

Benoît Costil avant Bordeaux - Slavia Prague : «L'espoir est petit, on ne va pas se mentir»

Pour le capitaine des Girondins, les espoirs de qualification sont faibles, mais son équipe doit de gagner face au Slavia Prague, jeudi (18h55) pour ne rien regretter.

« Abordez-vous ce match comme une préparation pour Paris, qui vient dimanche (21h00, en Ligue 1) ? 
Non, ce n'est pas une préparation pour Paris. Il reste un petit espoir pour la qualification (Bordeaux est 4e de son groupe avec un point, ndlr). Certes, il est de plus en plus petit, on ne va pas se mentir. Par bonheur, par chance, il en reste un. Alors, on va jouer ce match pour le gagner et avoir un espoir un peu moins petit à Copenhague.
Le groupe de Bordeaux
Le Slavia est-elle l'équipe la plus forte du groupe ? 
C'est celle qui nous a mis le plus en difficulté (0-1), pour deux raisons. On n'a pas fait le match qu'il fallait et Prague a produit un match de qualité, aussi.
Est-ce la frustration qui domine, par rapport à votre parcours ? 
La frustration, l'énervement, les regrets, un peu de tout... D'un autre côté, ça sert aussi d'expérience, mais l'objectif était de se qualifier.
« Il faut retrouver le goût de la victoire »
Même si vous êtes éliminés demain, une victoire serait-elle néanmoins précieuse par rapport à la mauvaise dynamique de l'équipe, qui n'a plus gagné depuis le 7 octobre ? 
On a fait de bonnes perfs. Hélas, il n'y a pas eu les points. C'est toujours important de gagner les matches et, quoi qu'il arrive demain, quelle que soit l'issue, il faut retrouver le goût de la victoire. On l'attend depuis un petit moment, à nous de faire les choses.
On attend environ dix mille personnes, alors que le stade sera plein pour la venue du PSG... 
Si vous connaissez du monde, invitez-les ! Je peux faire un geste aussi. C'est regrettable. Il y a eu énormément de monde lors de la qualification pour la phase de groupe, dans une ambiance extraordinaire (contre La Gantoise). Mais il n'y a pas eu grand- monde lors des matches de poule. Heureusement, on possède derrière les buts un grand socle de supporters qui dynamise et fait vivre ce stade. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :