tremoulinas (benoit) *** Local Caption *** (A. Mounic/L'Equipe)
RETRAITE

Benoît Trémoulinas met un terme à sa carrière : «Mon état physique ne me permet plus de poursuivre ma carrière de footballeur»

Près de trois ans après son dernier match professionnel, Benoît Trémoulinas a annoncé ce jeudi la fin de sa carrière.

À trente-trois ans, le latéral gauche Benoît Trémoulinas a décidé de mettre un terme à sa carrière. Handicapé depuis plusieurs saisons par diverses blessures, il n'avait plus disputé de rencontre professionnelle depuis le 5 mai 2016, lorsqu'il avait subi une rupture du ménisque externe du genou gauche. Libre de tout contrat depuis l'été 2017, l'ancien international (5 sélections) s'était entretenu à plusieurs reprises avec l'équipe réserve des Girondins de Bordeaux, club avec lequel il avait notamment été sacré champion de France en 2009.

Le communiqué de Benoît Trémounlinas

«J'ai tout donné, tout tenté. Mais après trois interventions chirurgicales sur mon genou en 2 ans et demi, mon état physique ne me permet plus de poursuivre ma carrière de footballeur.
 
En premier lieu, je remercie ma femme. Cette dernière a été un véritable pilier durant cette période compliquée. J'ai une pensée particulière pour mes proches, toujours présents à mes côtés , qui me sont chers ,ma famille, mes amis et mon meilleur ami . Egalement ma belle-famille pour leur soutien , Loïc Lepoutre de Sport Analyse et Arnaud Bruchard ainsi que sa team de 11 Leader pour l'énergie et le temps qu'ils m'ont consacré sur ce genou si récalcitrant.
 
Enfin, je remercie les docteurs Hervé Silbert, Éric Lasseur et Frédérique Khiami. Je tenais à remercier mes premiers éducateurs du Football Club des Girondins de Bordeaux : Emmanuel Courtot, Fabrice Duluc . Ils m'ont fait prendre beaucoup de plaisir dès le plus jeune âge et m'ont appris les vraies valeurs du Football, l'humilité, le respect , l'abnégation. Guy Dubois, Philippe Lucas, Patrick Battiston, Pierrot Labat et Jean-Louis Triaud ont aussi été des personnes très importantes dans mon évolution. En parlant d'évolution, je ne peux omettre l'importance qu'ont eu Laurent Blanc et Jean Louis Gasset, je leur dois beaucoup !
 
Grâce au monde du football j'ai pu nouer de grandes amitiés. Celles-ci perdurent malgré l'éloignement de chacun. J'ai pu vivre de grand moments footballistiques, des victoires, des titres, des finales, des défaites... qui m'ont fait grandir en tant que joueur et en tant qu'homme. J'éprouve une grande fierté d'avoir gagné tous les titres nationaux avec mon club formateur et de coeur, le FCGB puis le FC Séville avec la victoire de deux Ligues Europa sous la direction d'Unai Emery.
 
J'ai aussi passé de merveilleux moments à Kiev en Ukraine et à Saint Étienne, dans ce fameux chaudron où j'ai eu la chance de rencontrer Christophe Galtier, Roland Romeyer et Bernard Caiazzo. Enfin L'une de mes plus grandes fiertés durant cette carrière, revêtir le maillot de l'équipe de France à 5 reprises grâce à Didier Deschamps.
 
Pour conclure, je voudrais dire un grand merci aux supporters sans qui le football ne serait pas grand chose , une pensée aux Ultramarines et tous les supporters bordelais , au peuple stéphanois, aux 
rojiblancos sevillan, aux supporters du Dynamo, et ceux de l'Équipe de France qui m'ont toujours soutenu, poussé à me surpasser, merci à tous.
 
C'est le moment de fermer cette page et d'en ouvrir une autre, qui je l'espère, sera aussi riche que la première.
 
À très vite 
 
Benoît Trémoulinas»
Réagissez à cet article
500 caractères max
liza3331 15 févr. à 9:52

Merci pour cet hommage, bon vent pour la suite.

carmapia 14 févr. à 15:35

Merci pour les Mercis. Bon vent !

raph88 14 févr. à 12:02

Très bel hommage !! Bravo Benoit

ADS :