(D.R)
Copa America - Finale

Bielsa a donné quatre fils au Chili

Lorsque «El Loco» est nommé à la tête de la sélection chilienne en 2007, il s'appuie sur quatre très jeunes joueurs, qu'il lance dans le grand bain. Huit ans plus tard, Isla, Medel, Vidal et Sanchez constituent une bonne partie de la colonne vertébrale de la Roja, qui a remporté samedi la Copa America.

Mauricio Isla

Mauricio Isla, lancé par Bielsa alors qu'il n'avait même pas vingt ans. (D.R)
Mauricio Isla, lancé par Bielsa alors qu'il n'avait même pas vingt ans. (D.R)
Ce n'est certainement pas un hasard si le latéral droit se trouvait en très bonne place sur la liste de recrutement dressée par Marcelo Bielsa lors de son arrivée sur la Canebiere. Le Chilien avait donné sa préférence à l'OM mais la Juventus, son club, avait préféré le prêter aux Queens Park Rangers... Lancé par «El Loco» en équipe nationale en 2007, à 19 ans, alors qu'il venait d'atterrir à l'Udinese, le natif de Buin s'est très vite imposé comme un titulaire indiscutable au sein du système particulier du technicien argentin, dans le couloir droit ou parfois devant la défense. Deux mondiaux plutôt réussis et 66 sélections plus tard, il a disputé samedi sa première finale internationale. Avec, comme depuis ses débuts, les préceptes inculqués par le professeur Bielsa bien ancrés à l'esprit.

Gary Medel

Le
Le "pitbull", un pilier de la sélection chilienne. (L'Equipe)
Lui aussi figurait en bonne place sur la short list de Marcelo Bielsa l'été dernier. Mais les dirigeants olympiens n'ont pu s'aligner sur la proposition de l'Inter Milan (environ huit millions d'euros) pour l'arracher à Cardiff. Dommage, car le «pitbull» aurait fait le plus grand bien au milieu d'une équipe qui a parfois manqué d'expérience et de caractère la saison passée dans l'entrejeu.
Gary Medel a joué cette saison la quasi-totalité des matches de l'Inter et de la Roja, avec qui il compte déjà 80 sélections, à 27 ans. Véritable pilier de l'équipe nationale, chouchou des supporters, le rugueux milieu défensif doit beaucoup à «El Loco», qui a choisi de lui faire confiance à tout juste 20 ans alors qu'il évoluait encore dans son club formateur de l'Universidad Catolica au Chili.

Arturo Vidal

12 buts en 69 sélections pour Vidal. (L'Equipe)
12 buts en 69 sélections pour Vidal. (L'Equipe)
En 2007, alors qu'il fait les beaux jours de Colo-Colo, le jeune Arturo Vidal est repéré par Marcelo Bielsa, qui effectue une impressionnante opération d'observation du Championnat chilien avant d'accepter le poste de sélectionneur. Une fois à la tête de la Roja, le technicien argentin lance Vidal dans le grand bain, malgré son jeune âge et sa relative inexpérience. Avec Bielsa, le milieu à tout faire va engranger une confiance immense sur le terrain, qui lui permet aujourd'hui encore de prendre quasi systématiquement le dessus sur ses adversaires. Vidal se transforme en machine en évoluant un cran plus haut au milieu, où sa capacité à presser et sa technique en mouvement font des ravages. Fort de 69 sélections et de douze buts avec sa sélection, il reste l'un des maillons forts et incontestés du Chili, malgré ses écarts de conduite.

Alexis Sanchez

Alexis Sanchez ne manque jamais une occasion de rendre hommage à Bielsa. (L'Equipe)
Alexis Sanchez ne manque jamais une occasion de rendre hommage à Bielsa. (L'Equipe)
«Sans Marcelo, je n'en serais pas là où je suis aujourd'hui.» L'hommage date de 2012 et il est signé Alexis Sanchez. L'attaquant d'Arsenal doit beaucoup à Bielsa et il ne manque pas une seule occasion de le rappeler. Lorsque «El Loco» devient sélectionneur du Chili en 2007, Alexis Sanchez, à peine 19 ans, est déjà international A malgré son jeune âge. Le gamin est très talentueux mais s'éparpille trop sur le terrain. Le coach argentin choisit alors de le mettre au centre de son projet et d'en faire son principal fer de lance en attaque. Surtout, il lui enseigne des principes de jeu et une intelligence tactique qui permettent au natif de Tocopilla d'exploser au plus haut niveau et de s'imposer en Europe. Avec 86 sélections et 27 buts sous le maillot de la Roja, l'attaquant chilien est désormais l'un des joueurs les plus capés et le quatrième meilleur buteur de l'histoire de sa sélection. Et il n'a que 26 ans...

 Hugo Guillemet (@hugoguillemet)
Réagissez à cet article
500 caractères max
waltereewolf 4 juil. à 18:30

4 fils tous sont fils de Bielsa Islas, Jara, Medel, Fuenzalida, Vidal, Fernandez, Beausejour, Aranguiz, Sanchez, Henriquez et des autres Bielsa a change le Chili, Grande LOKO