saiss (romain) ghezzal (rachid) (L'Equipe)
Top 5 des Africains de Ligue 1

Bifouma première, Ghezzal confirme

Chaque lundi, Francefootball.fr vous présente son Top 5 des Africains ayant brillé en L1. Cette semaine, le Lyonnais Rachid Ghezzal a confirmé sa grande forme avec l'OL, Thievy Bifouma, débarqué cet hiver à Reims, a été décisif.

1. Thievy Bifouma (Reims/Congo)

Peu le savent mais lors de son arrivée en Bretagne, Philippe Montanier l'avait ciblé comme première recrue offensive : son nom, Thievy Bifouma. L'ancien entraîneur de Rennes avait flashé sur l'attaquant congolais lors de son passage en Espagne, à la Real Sociedad. Finalement, le deal ne s'était pas fait. Trois ans plus tard, le Diable Rouge congolais est (enfin) en L1, il pourrait être l'une des révélations de cette deuxième partie de Championnat. Face à Caen, il a été décisif dans un match capital pour les hommes d'Olivier Guégan. Après deux occasions ratées, le natif de Saint-Denis ne s'est pas relâché et a ouvert la marque de la tête sur un centre de De Preville (20e). Dans son jeu, il fut également intéressant par ses appels. L'ancien attaquant de l'Espanyol Barcelone apporte de la vitesse et c'est tout le Stade de Reims qui sourit.

2. Rachid Ghezzal (Lyon/Algérie)

Des trois Lyonnais alignés sur le front de l'attaque par Bruno Génésio, Rachid Ghezzal est celui qui s'est montré le plus actif. Si Valbuena et Lacazette ont rendu une copie tout juste passable, l'Algérien a, en revanche, confirmé son éclosion avec un véritable bijou réalisé (46e). Sur un décalage de Jallet, excellent également, le natif de Décines a expédié une puissante frappe enroulée du pied gauche dans la lucarne droite de Letellier.
Et de six buts pour Ayité cette saison. (L'Equipe)
Et de six buts pour Ayité cette saison. (L'Equipe)

3. Floyd Ayité (Bastia/Togo)

Contre Troyes, le Togolais a vu double. Bien lui en a pris dans un match qu'il était interdit de laisser filer pour les Corses, en lutte pour leur survie. Sa complicité avec Danic a permis aux Insulaires de faire clairement la différence. Dès la 10e minute, sur une ouverture de son meneur de jeu, Ayité partait dans le dos de la défense et trompait Dreyer avec lucidité. La qualité des déplacements de l'ex-Bordelais a permis d'étirer au maximum les lignes défensives de l'ESTAC. Sur une faute dans la surface où le Guinéen Kamano était bousculé, Floyd Ayité rendait justice à son coéquipier en transformant le penalty (85e). En manque de constance, à l'image de son club, depuis le début de saison, l'Epervier affiche un bilan très correct (6 buts). Il a déjà égalisé son record en carrière en seulement 21 matches autant que la saison dernière en 30 rencontres.

4. Walid Mesloub (Lorient/Algérie)

Réduit à dix et mené au score, Lorient a livré une belle deuxième période pour arracher le point du match nul, et aurait pu même espérer mieux. La qualité du jeu des Merlus a basculé avec l'entrée en jeu à la mi-temps de Walid Mesloub. L'Algérien a pris la place d'un autre africain, Majeed Waris. Il n'a pas traîné. Une minute après son apparition, il réussissait un slalom dans la défense montpelliéraine et servait en retrait Jimmy Cabot pour l'égalisation. Souvent en vue grâce à la qualité de ses passes, à l'aise balle au pied, il a réussi plusieurs percées en éliminant ses adversaires avec une certaine facilité. L'ex-Havrais a tout simplement relancé Lorient dans une partie très compliquée.

5. Mounir Obbadi (Lille/Maroc)

De retour en forme depuis l'arrivée de Frédéric Antonetti, Mounir Obbadi a livré une prestation pleine contre Rennes. En première période, il s'est souvent projeté vers l'avant pour soutenir notamment Eder, le nouvel arrivant du côté du LOSC. Précieux aussi dans ses transmissions, grâce à une belle qualité technique, le Marocain a bien ventilé le jeu vers ses ailiers. Son entente avec Amadou et Mavuba s'est avéré plutôt intéressante.
Nabil Djellit 
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :