deschamps (didier) (P. Lahalle/L'Equipe)
Bleus

Bleus : ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Didier Deschamps

Une liste à 24, le retour de Paul Pogba, la 100e d'Olivier Giroud ou encore le dispositif en 3-2-2, Didier Deschamps a détaillé les éléments qui l'ont poussé à prendre l'ensemble de ces décisions et a évidemment été interrogé sur les sujets chauds du moment. Voici ce qu'il faut retenir de son passage devant les micros.

Sur le retour de Paul Pogba

«Le premier malheureux, c'était lui parce que Paul est très attaché à l'Equipe de France avec tout ce qu'il a vécu sous ce maillot. Il sait la place qu'il a dans ce groupe. Avant le problème du Covid qu'il a eu sur le dernier rassemblement il a eu une saison dernière très compliquée avec blessures, opération. Ça fait 16 mois, c'est beaucoup, même si en termes de matches il n'a pas raté tant de rassemblements. Par rapport à tout ce qu'il a pu faire et à l'importance qu'il a dans le groupe, je vous avoue que je préfère l'avoir là, au milieu de ses partenaires.»

Sur les absences de Ferland Mendy et Moussa Sissoko

«J'en ai pris 24 parce que je n'avais pas envie d'en enlever un pour rester à 23. A partir du moment où des joueurs reviennent, ce sont des choix. Il y a de la concurrence donc forcément, si j'en prends un, c'est au détriment d'un autre. Ils auraient pu y être comme ils y étaient tous les deux au mois de septembre. Ça peut arriver et ça arrive souvent qu'ils soient tous performants mais à un moment, à moins que je fasse une liste très élargie de 30 ou 35, c'est ma responsabilité de choisir un plutôt qu'un autre.»

Sur le dispositif en 3-5-2 vu en septembre

«Il y a eu une analyse avec le staff sur ce qu'on a fait avec quelque chose de nouveau et des joueurs différents aussi. Je n'ai pas encore définitivement décidé sur ce que l'on fera pour le match contre l'Ukraine ou contre le Portugal. Il est possible de ne pas avoir les mêmes animations et le même système. Tout dépendra des joueurs que je choisirai pour faire en sorte d'avoir un système qui les mette dans la meilleure position possible sur le plan individuel. Mais peu importe le système, mon objectif est toujours le même : c'est de choisir le système qui mette le plus en difficulté l'adversaire.»

Sur Eduardo Camavinga

«Il a la capacité de faire des choses très bien malgré son jeune âge. On demande souvent aux plus jeunes de mettre beaucoup de vie, beaucoup d'enthousiasme. Mais au-delà de ça il est capable de faire des choses que les autres ne font peut-être moins bien, notamment dans l'utilisation du ballon. Il a cette capacité dans toutes ses prises de balles, ses orientations, sa qualité de passe, en plus avec un volume de jeu très intéressant. Il est très polyvalent aussi parce qu'il n'est pas du tout embêté avec le ballon donc c'est déjà un bon acquis. Il a tout pour lui. Après les étapes ne sont pas évidentes. Le lendemain du dernier rassemblement a été un peu compliqué pour lui. Mais ce sont des passages obligés. Par rapport à ce qu'il est capable de faire ça me semble logique qu'il soit de nouveau avec nous.»
«Je ne prends pas quelqu'un pour un "one shot" en général»

Sur les chances de retour de Blaise Matuidi

«C'est un choix de carrière de Blaise, il l'assume. On a discuté ensemble et je lui ai dit, il sait très bien qu'en prenant cette décision c'est plus compliqué pour lui par rapport au groupe France. Je ne lui ai pas donné un « non » catégorique parce que par rapport à ce qu'il a fait et ce qu'il est capable de faire. Il y a de la concurrence mais il reste évidemment un joueur de haut niveau. A lui de s'adapter là-bas à un autre football. Il y en a d'autres qui sont partis comme Gignac, et ça ne nous a pas empêchés de continuer à le suivre.»

Sur Olivier Giroud et la barre des 100 sélections

«100 sélections, ça représente une longévité au haut niveau. Même s'il est arrivé plus tard que d'autres. Il ne faut pas lui enlever le mérite. En Equipe de France, il a très souvent été performant, il fait partie des joueurs importants de par son vécu et son expérience. Il avance en âge mais à partir du moment où il se maintient à son niveau... Certes, il ne démarre pas tous les matches avec son club mais lorsque que vous avez la chance de jouer dans un grand club, il y a beaucoup de matches. Ça donne la possibilité d'en commencer en tant que titulaire. Le plus important est de garder le rythme et d'éviter les périodes de trois semaines sans jouer.»

Sur Dayot Upamecano et sa première compliquée

«Il n'a pas été au mieux de ce qu'il peut ou sait faire. Ça arrive sur les premières, mais il dégage une présence et une aisance technique au-dessus de la moyenne. Il n'a pas eu la meilleure entrée en matière possible avec un mauvais contrôle, puis un carton jaune... Ca a dû jouer sur sa prestation globale. Je ne prends pas quelqu'un pour un "one shot" en général, surtout avec les jeunes éléments. Je leur accorde un peu de temps. Je ne vais pas le lâcher, je me dois d'insister pour qu'il soit plus serein.»
Réagissez à cet article
500 caractères max
Kenzou 2 oct. à 15:57

DD sélectionné des Noms et non des joueurs .

ghys59 1 oct. à 21:21

La presse réclame Upamecanno depuis plus de 2 ans. Pour sa première, il se plante et il faudrait le laisser de côté? Un peu de sérieux. Griezmman non plus n'a pas été bon à ses débuts. Sans parler de Pogba (expulsé dès sa deuxième sélection) et Varane...

oskare68 1 oct. à 20:20

On en fait pas un peu trop avec Camavinga ??.Il a pas été terrible lors du match ou il a joué moi je trouve.Si c'est ça une pépite ou un crack...

voir toutes les réactions
ADS :