pogba (paul) ; rami (adil) ; pavard (benjamin) ; matuidi (blaise) ; hernandez (lucas) ;   kante (n'golo) ; fekir (nabil) ; mendy (benjamin) ; giroud (olivier) ; dembele (ousmane) (P.Lahalle/L'Equipe)
à lire dans FF

Bleus : et maintenant, comment on joue ?

Solidité, efficacité, solidarité : la recette gagnante des Bleus à la Coupe du monde peut-elle perdurer dans le temps ? Ou bien Didier Deschamps devra-t-il rapidement faire évoluer le style de son équipe pour continuer à gagner et rester au sommet ?

Double champion du monde ou pas, Didier Deschamps reste viscéralement attaché à deux ou trois principes, non négociables. Le premier ? «Je suis là pour gagner des matches.» En creux, avec lui la fin justifie (toujours) les moyens. Cet autre, encore : «Une équipe, c'est toujours un équilibre et un match, c'est toujours un rapport de forces. Donc, à chaque fois, je dois raisonner en fonction de ce qui est le mieux pour nous.» Dit autrement : «Avant un match, la première question que je me pose, c'est toujours : comment être le plus dangereux possible et créer le plus de difficultés à l'adversaire ?» Un dernier ? «L'équipe et l'objectif collectif sont au-dessus de tout.» Solidité, efficacité, solidarité : tout ce qui a fait la force des Bleus cet été en Russie reste donc d'actualité pour cette rentrée.
Le sélectionneur de l'équipe de France sait que tous les compteurs sont à présent remis à zéro.
Si la Coupe du monde lui a donné raison sur toute la ligne - sa liste des vingt-trois, son management au quotidien, ses choix d'équipe, ses plans de jeu, sa communication -, le sélectionneur de l'équipe de France sait pourtant que tous les compteurs sont à présent remis à zéro. Que l'approche des prochains matches sera légèrement différente. Et que l'exigence s'annonce encore supérieure. En annonçant sa sélection pour Allemagne-France et France-Pays-Bas, les deux premiers rendez-vous de la nouvelle Ligue des nations, il l'a d'ailleurs rappelé : «Nous avons désormais un statut, on ne nous regarde plus de la même manière, et il va falloir l'assumer.» Mais il a dit aussi : «Il faut se nourrir de notre expérience et de tout ce qui a fait que nous étions meilleurs que les autres : l'efficacité défensive et offensive.» Traduction : dans un premier temps, l'idée demeurera la même. Ensuite...

Equipe de France, et maintenant comment on joue ? Un dossier à retrouver en intégralité dans le FF actuellement en kiosques ou ici en version numérique.

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
Andrianiaina 5 sept. à 14:09

Il faut absolument réintégrer Karim Benzema, si l'on veut une France séduisante et efficace.

elfahama195189 5 sept. à 5:56

La France a eu une chance en Russie maintenant il faut accepter les défaites.

djad16 4 sept. à 18:24

Ben on continu à térgiverser ! Ca nous a ramené une coupe du monde!!!!!!

ombiloba1 4 sept. à 15:22

Le jeu, le jeu, le jeu... une touche de balle... bam... baAm... bAaaaMMmm!!!!