Adil Rami prolonge l'aventure avec l'équipe de France (F. Faugere/L'Equipe)
Bleus

Bleus : rappelé par Didier Deschamps, Adil Rami (Marseille) prolonge l'aventure

Alors qu'il avait pris sa retraite internationale après la Coupe du monde, Adil Rami a été rappelé par Didier Deschamps pour affronter l'Allemagne et les Pays-Bas dans le cadre de la Ligue des nations.

Il aura 33 ans le 27 décembre prochain et à cet âge avancé, selon lui, pour un défenseur central, il se voyait un futur loin de l'équipe de France. Finalement, Adil Rami prendra part à au minimum un rassemblement supplémentaire des Bleus. Appelé jeudi par Didier Deschamps pour affronter l'Allemagne (le 6 septembre à Munich) et les Pays-Bas (le 9 septembre au Stade de France), le défenseur de l'Olympique de Marseille retrouvera ses partenaires champions du monde et Benoît Costil, la semaine prochaine à Clairefontaine.

«Il était un peu dans l'euphorie»

Apparu à trente-cinq reprises sous le maillot frappé du coq et alors flanqué d'une seule étoile, Rami n'a disputé aucune minute lors de la Coupe du monde en Russie. L'unique joueur dans ce cas avec Alphonse Areola. Mais l'ancien Sévillan et Milanais avait joué un rôle primordial dans l'ombre et notamment soudé le groupe. Deschamps pensait lui offrir quelques minutes sur le terrain à la fin du match contre la Croatie mais les événements survenus lors de la finale l'en avaient dissuadé. Avec le sourire, après avoir soulevé la Coupe du monde et fêté le sacre planétaire, Rami avait ensuite annoncé sa retraite internationale devant les médias. Avant de la confirmer le lendemain sur TF1 et le plateau de Denis Brogniard lors d'une soirée débridée qui l'avait vu affronter Teddy Riner sur un tatami. Le grand gaillard de l'OM voulait laisser la place aux jeunes. Mais son sélectionneur en a donc décidé autrement.

«C'est lui qui aura la décision finale »

L'Ex-Lillois «était un peu dans l'euphorie, on le connaît, je crois que c'est un bon client pour vous», a souri Deschamps en conférence de presse, jeudi. «Il est dans une tranche d'âge où il est encore compétitif, j'ai pris soin de discuter avec lui en amont et ce premier rassemblement sera l'occasion de discuter un peu plus avec lui sur ce sujet», a poursuivi DD, précisant que le Marseillais est «très heureux» de rallier ses copains bleus lundi. «Il n'a pas hésité une seconde à venir à ce rassemblement». Cette présence est une sorte de récompense pour Rami mais on l'a compris, DD le juge encore compétitif.
 
Et surtout, derrière, sur la liste des défenseurs axiaux droitiers (le sélectionneur déteste aligner deux centraux du même pied côte à côte), il n'y a aucune alternative particulièrement crédible. Présent dans la liste des suppléants à ce poste, Kurt Zouma n'a joué avec Everton que trois minutes en trois journées de Premier League lors du temps additionnel contre Bournemouth en Premier League... Avant de disputer l'intégralité du match du deuxième tour de League Cup contre Rotherham, mercredi. Tout cela s'avère donc bien mince (régulièrement cités, Aymeric Laporte et Clément Lenglet sont gauchers, poste auquel Deschamps privilégie Samuel Umtiti et Presnel Kimpembe). Rappelé pour cette entame de Ligue des nations, Rami pourrait même aller au-delà. «C'est lui qui aura la décision finale et c'est normal, mais à partir du moment où il est au niveau, dans un grand club français, il est compétitif», a ainsi prévenu Deschamps.
 
Emmanuel Langellier

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max