Le président de Boca Juniors, Marcos Brindicci, va se battre pour avoir gain de cause. ( Reuters)
Libertadores

Boca Juniors refuse de jouer la finale retour de la Copa Libertadores à Madrid

Boca Juniors n'est pas d'accord avec la décision de la CONMEBOL de délocaliser la finale retour de Copa Libertadores au stade Santiago-Bernabeu de Madrid.

Boca Juniors a décidé de faire appel de la décision du tribunal de discipline de la Confédération sud-américaine (CONMEBOL) de délocaliser la finale retour de la Copa Libertadores contre River Plate, à Madrid. Initialement programmé le 24 novembre au stade Monumental de Buenos Aires, le match a été reporté en raison du caillassage de son bus, quelques heures avant la rencontre. Après les incidents violents, le club avait réclamé la victoire sur tapis vert, estimant que River Plate devait être sanctionné pour les débordements de ses supporters.
Mais la CONMEBOL a décidé de « ne pas faire droit à la requête déposée par Boca Juniors », a indiqué son président Alejandro Dominguez, jeudi. Dans un communiqué, Boca Juniors a affirmé qu'il « ne partage pas les arguments » des juges et qu'il va porter l'affaire devant la chambre d'appel de la CONMEBOL, et éventuellement devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Lors du match aller, à la Bombonera, les deux équipes s'étaient neutralisées (2-2). Elles sont censées se retrouver pour en finir le 9 décembre (20h30), au stade Santiago-Bernabeu du Real Madrid.
Réagissez à cet article
500 caractères max