Orban et Bordeaux auront du mal à accrocher l'Europe... (AFP)

Bordeaux rate l'occase

Trop maladroits, les Girondins se sont fait rejoindre par Nice (1-1) dans un match pourtant à leur portée ce samedi.

Les Bordelais font du surplace. Ils ont été accrochés ce samedi par Nice (1-1). Ce deuxième match nul consécutif après celui de Montpellier (1-1), alors qu'ils ont largement eu les moyens de l'emporter, ne les arrange pas vraiment au classement. Les Girondins avaient pourtant l'opportunité de revenir à un point de Marseille ! Mais, comme souvent cette saison, ils ont payé un réel manque d'efficacité, qui les empêche de se mettre à l'abri et surtout, les place à la merci de l'adversaire.

Hoarau a eu sa chance

Sous une pluie d'occasions franches, les Girondins ont dû attendre l'heure de jeu pour ouvrir le score sur penalty, par Jussié. Malgré un jeu bien plus probant qu'à l'accoutumée, un manque d'inattention d'Orban, moins prompt que Bosetti devant ce ballon repoussé par Jug, a remis les Niçois dans la partie.

Bordeaux aurait pu mener bien avant, grâce à une domination écrasante en première période et un Maurice Belay en feu. Mais quatre occasions franches n'y ont pas suffi, Hoarau (trois à lui seul) et Jussiê ratant le cadre tour à tour. Au moins, on ne s'ennuyait pas à Chaban, un regain déjà entrevu lors du match précédent où Bordeaux avait retrouvé un semblant de fonds de jeu. Hoarau ayant cette fois buté sur Ospina (58e), c'est un penalty provoqué par Poko qui allait débloquer le score. Cet avantage si pénible à acquérir, les Bordelais le perdaient trop vite. Nice égalisait grâce à l'opportuniste Bosetti. Un scenario si prévisible.