boscagli (olivier) (L'Equipe)
Ligue 1 - 19e j.

Boscagli rapproche Nice du podium

Grâce au premier but du jeune Olivier Boscagli (18 ans) en professionnel, Nice a battu Montpellier,vendredi (1-0). Les Aiglons reviennent, au moins provisoirement, à deux points du podium. Le MHSC est treizième.

Le gagnant : la jeunesse niçoise

Si l'OGC Nice a remporté sa huitième victoire de la saison, il le doit en (grande) partie à ses jeunes pousses. D'abord sur le seul but du match. Au départ, une mauvaise relance de la défense héraultaise dont profite Koziello (20 ans) pour frapper au but. Pionnier repousse mais Boscagli, qui a fêté ses 18 ans le mois dernier, a bien suivi et ouvre la marque, du gauche (31e). Le tout premier but avec l'équipe une du défenseur de formation, qui ne figure même pas dans le groupe pro sur le site du club. Dans la foulée, le gardien des Aiglons, Yoan Cardinale (21 ans), a sorti le grand jeu face à Hilton, à bout portant, pour empêcher Montpellier d'égaliser (37e). Puis il a remis ça en se jetant dans les pieds de Ninga après l'heure de jeu (69e). Si le club azuréen peut se vanter d'avoir réussi son mercato d'été, il peut aussi se targuer d'avoir une jeunesse prometteuse.

Le perdant : Ryad Boudebouz

Il est à l'origine du but niçois, en plaçant une tête en retrait malheureuse qui a permis à Koziello de frapper. Une erreur qu'il a visiblement eu du mal à digérer, puisque le joueur n'a pas réussi grand-chose par la suite. Si précieux d'ordinaire sur coups de pied arrêtés, il en a manqué plusieurs avant la pause (42e, 45e). Même s'il aurait pu être passeur décisif pour Roussillon, finalement repris, suite à une superbe ouverture, l'ancien Bastiais n'a pas eu son rendement habituel.

La stat : 5

Nice a mis un terme à une série de cinq matches sans victoire, Coupe de la Ligue comprise. Avant cette période de disette, les Aiglons avaient signé six succès en neuf rencontres.
Bruno Rodrigues 
Réagissez à cet article
500 caractères max