Balotelli sous le maillot de Brescia. (R4924_italyphotopress/Ipp)
Italie - Brescia

Brescia : le président reconnaît une « bêtise » après sa phrase choc sur Mario Balotelli

Une semaine après avoir dit que Mario Balotelli essayait de « s'éclaircir », le président de Brescia a reconnu une maladresse.

Visé par des cris racistes, Mario Balotelli avait reçu un soutien plutôt bizarre de la part de son président : « Il est noir mais essaye de s'éclaircir. » Une semaine après les faits, Massimo Cellino est revenu sur la situation de son attaquant international italien, en fin de contrat dans six mois.
« J'ai dit une bêtise, a-t-il reconnu dans l'émission Le Iene. C'était juste pour dédramatiser la chose, mais c'était un peu trop. Mario est triste parce qu'il n'arrive pas à bien jouer. Mario, ne pars pas en janvier ! Si tu pars, tout le monde sera perdant. Il pourrait nous quitter gratuitement, mais j'espère qu'il restera. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :