Les Brestois ont fait tomber le PFC. (F. Faugère/)  L'Équipe
Ligue 2

Ligue 2 : Brest fait tomber le Paris FC à Charléty et revient à deux points du leader Metz

Brest a réussi un gros coup en allant s'imposer ce lundi face au Paris FC (1-0), qui était le dernier club invaincu en Ligue 2 à domicile cette saison. Cette victoire permet au club breton de revenir à deux points du leader messin.

Le Stade Brestois a fait un joli coup, ce lundi, en venant s'imposer à Charléty, sur le terrain du Paris FC, invaincu jusque-là à domicile. Avec ce succès, les Bretons reviennent à deux points du leader Metz (qui jouera un match en retard dans huit jours face à Nancy) mais, surtout, ils prennent un peu plus le large sur leurs poursuivants. Dont le Paris FC qui a semblé impuissant devant le quadrillage du terrain des visiteurs. Une défaite ennuyeuse pour les joueurs de Mecha Bazdarevic, qui manquent de monter sur le podium. Mais avec 35 points, ils sont cinquièmes et restent dans la course à la montée avec le même nombre de points que Lens (3e) et Clermont (4e).
Le film du match
Avec un schéma tactique en 4-4-2, Jean-Marc Furlan avait bien préparé son affaire. Dès le début de la rencontre, les joueurs du Paris FC ont été confrontés à une organisation qui les a énormément gênés. Un milieu brestois très compact, mais aussi technique et surtout deux attaquants de pointe (Charbonnier et Busin) qui ont fait un énorme travail défensif, empêchant la défense parisienne de relancer vite. Un schéma souvent payant cette saison pour le Paris FC.
Brest allait surtout profiter d'une ouverture du score rapide. Un corner de Yoann Court pour la tête de Jean-Charles Castelletto que détournait Vincent Demarconnay sur l'ancien Auxerrois, qui n'avait qu'à servir son compère en défense centrale Brendan Chardonnet (8e). À partir de là, et plus encore en menant à la marque, Brest contrôla totalement la partie. Sans rien changer à son organisation tactique.
Calendrier/Résultats
Le classement
Et même quand le Paris FC monopolisa le ballon, il fut incapable de déstabiliser des Bretons sérieux et appliqués. Au final, très peu d'occasions de part et d'autre. Si ce n'est une tête de Yohou (57e) bien en dehors du cadre au PFC et Belkebla, idéalement placé aux six mètres, qui écrasait trop sa frappe (59e).
Dans le dernier quart, et l'apport de joueurs offensifs, le Paris FC tenta d'imprimer plus de vitesse et de décalages. Sans succès.
Le Havre domine le Red Star et revient à un 1 point de la 3e place
Réagissez à cet article
500 caractères max