Bruno Ecuele Manga porte désormais le maillot dijonnais. (E. Garnier - )  L'EQUIPE
Ligue 1 - Dijon

Bruno Ecuele Manga (Dijon) : « Il était temps de revenir en France »

Après cinq saisons à Cardiff, Bruno Ecuele Manga (31 ans) a choisi Dijon pour son retour en France. Le défenseur international gabonais explique pourquoi.

« Pour quelles raisons avez-vous décidé de signer à Dijon ?
J'ai passé cinq années merveilleuses à Cardiff. J'ai joué en Premier League, ce qui était mon rêve. Partir n'a pas été une chose facile, car c'est un très bon club, où j'avais de bonnes relations avec les supporters. Mais j'ai estimé qu'il était temps de revenir en France. J'ai eu un contact avec Dijon, et le projet m'a convaincu. Le projet de jeu notamment. J'ai discuté avec le coach (Stéphane Jobard), il compte sur moi aussi pour aider les jeunes joueurs. Je suis quelqu'un de plutôt timide en dehors du terrain. Je vais donc assumer ce rôle de grand frère et prendre mes responsabilités.
Bruno Ecuele Manga à Dijon pour trois ans
Vous avez eu d'autres contacts, notamment avec Rennes et Toulouse...
Oui, mais il n'y avait pas de proposition concrète. La seule que j'avais, c'était celle de Dijon. Je sais que le club s'est maintenu difficilement la saison dernière (en barrages face à Lens, 1-1, 3-1). Je sais que l'objectif sera de nous maintenir, en essayant de le faire le plus tôt possible. Beaucoup de joueurs sont partis, d'autres sont arrivés, et on m'a dit qu'il y aura de nouvelles recrues prochainement. Didier Ndong, mon coéquipier en sélection, a signé il y a quelques jours. On m'a demandé mon avis, j'ai dit que c'était un très bon joueur, mais ce n'est pas moi qui l'ai fait signer (rires).
« J'ai continué de suivre la Ligue 1 depuis mon départ »
Dans quels domaines avez-vous le plus progressé en Angleterre ?
Quand j'étais à Lorient, Christian Gourcuff me reprochait parfois de ne pas être assez concentré. En Angleterre, il y a beaucoup d'intensité, et il faut toujours être attentif. Je le suis beaucoup plus. Et physiquement, il y a beaucoup de duels.
À quelle Ligue 1 vous attendez-vous ?
J'ai continué à la suivre depuis mon départ. Je pense qu'elle est meilleure qu'il y a cinq ans, quand je l'ai quittée, même si elle moins forte que la Premier League anglaise. Parce qu'il y a de très grands joueurs qui sont arrivés... »
Tour de France des clubs de Ligue 1 : Stéphane Jobard (nouvel entraîneur de Dijon), le « pédago »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :