4:1 Tor, Jubel v.l. Torschuetze Erling Haaland, Jadon Sancho (Dortmund)Dortmund, 24.01.2020, Fussball Bundesliga, Borussia Dortmund - 1. FC Koeln *** Local Caption *** (Thorsten Wagner/WITTERS/PRESSE/PRESSE SPORTS)
Allemagne

Bundesliga : ces chiffres marquants à surveiller cette saison

La Bundesliga reprend ses droits ce week-end ! L'occasion de jeter un léger coup d'oeil dans le rétro, en questionnant quelques orientations statistiques de la saison 2019-20.

Dortmund, Sancho et sang froid

Si le Borussia Dortmund n'est pas parvenu à suivre le rythme indécent du Bayern Munich en tête du classement, les hommes de Lucien Favre le doivent sans doute à leurs quelques sautes de concentration défensive. Car devant le but adverse, ils ont fait preuve d'une efficacité affolante. Aucune équipe des cinq grands Championnats européens n'a affiché une telle "surperformance" offensive en 2019-20 : 84 buts inscrits pour 54,4 Expected Goals en Bundesliga, soit un différentiel de + 29,6 ! Un ratio exceptionnel porté notamment par Jadon Sancho (17 buts et 16 passes décisives pour 8,12 xG et 7 xA) ou Erling Haaland (13 buts pour 7,55 xG). Un réalisme de vieux briscards pour des gamins qui devraient encore progresser dans ce domaine. Dingue.

Le Bayern, roi du dernier tiers

Le triplé Championnat-Coupe-Ligue des champions réalisé par le Bayern Munich en 2020 porte incontestablement la marque de Hansi Flick. Dès sa prise de fonctions début novembre, le coach allemand a réinstallé une identité proactive et un pressing étouffant et très haut, qui ont permis à son équipe de marcher sur tout ce qui osait se présenter face à elle. La saison passée, les Bavarois ont ainsi récupéré 19% de leurs ballons dans le dernier tiers du terrain, de loin le meilleur ratio de Bundesliga. En empêchant à ce point leurs adversaires de respirer, Robert Lewandowski et ses partenaires ont compilé 77 passes par match dans ce dernier tiers, et touché 30,4 ballons dans la surface adverse en moyenne. Loin devant la concurrence, là aussi (le RB Leipzig réalisait 61 passes dans le dernier tiers et touchait 22,7 ballons dans la surface en moyenne). Maintenir cette intensité sera certainement une des clés de la domination (ou non) nationale du Bayern cette saison.

Pour le Werder, il y a un très gros problème en défense

Quasi-miraculé l'an dernier après une saison éprouvante et un barrage irrespirable face à Heidenheim (0-0, 2-2), le Werder Brême doit impérativement resserré les boulons s'il ne veut pas tomber en 2. Bundesliga. Les hommes de Florian Kohfeldt n'ont terminé que quatre matches sans encaisser de but (dont trois d'affilée fin mai !), et ont affiché les pires ratios de duels défensifs (56%) et duels aériens (44%) remportés en 2019-20. Pour ne rien arranger, les Grün-Weissen ont encaissé quasiment un tiers de leurs buts (28% précisément, 19 au total quand la moyenne nationale était de 9,6) suite à des coups de pied arrêtés. Et leur meilleure arme défensive, Kevin Vogt, est repartie à Hoffenheim...
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :