Arjen Robben s'attendait à un match compliqué. Il a été servi... (Reuters)

Bundesliga: le Bayern a dû s'arracher pour battre Hoffenheim sur le fil (2-1)

Cueilli à froid par un but inscrit dès la 9e seconde, samedi sur la pelouse d'Hoffenheim, le Bayern Munich a égalisé avant de l'emporter à 10 contre 11 dans les derniers instants (2-1). Seul Leverkusen s'est également imposé.

Le chiffre: 9

En marquant dès la 9e seconde contre le Bayern Munich, Kevin Volland a égalé le record du but le plus rapide de l'histoire de la Bundesliga. L'attaquant d'Hoffenheim, 23 ans, a intercepté une (mauvaise) passe en retrait d'Alaba pour Boateng pour aller battre Neuer, tellement surpis par la faute de sa défense que le gardien munichois en a dérapé au moment de sortir et s'est fait surprendre entre les jambes. Karim Bellarabi avait déjà marqué au bout de neuf secondes la saison dernière avec Leverkusen contre Dortmund (1re journée, 2-0). Des as du chrono ont toutefois calculé que Bellarabi avait trouvé les filets après 9,6 secondes, contre... 9,3 secondes à Volland, héros finalement malheureux de la rencontre contre le triple champion d'Allemagne en titre, vainqueur à dix contre onze.

Le match: le Bayern, bousculé, l'emporte sur la fin

Outre le but ultra précoce de Volland, le Bayern Munich a dû s'employer pour s'imposer malgré une nette domination (21 tirs à 8, 73% de possession). Benatia est sorti sur blessure dès la 36e minute puis c'est l'autre défenseur central, Boateng, qui a été expulsé après deux cartons jaunes reçus en une minute et sera suspendu au moins un match. Le deuxième carton, accompagné d'un penalty, a sanctionné une main de Boateng sur le coup franc qu'il avait lui-même provoqué... mais Polanski a expédié son tir de réparation sur le poteau (75e). Le Bayern, qui avait égalisé par Müller (sur une frappe de Douglas Costa repoussée dans ses pieds par le gardien, 41e), a arraché la victoire sur un ultime coup de patte de Lewandowski, entré en fin de match (2-1, 88e). Quelques secondes plus tôt, l'international polonais s'était offert une double occasion (88e). Arturo Vidal avait aussi trouvé la barre à la conclusion d'un joli mouvement collectif (66e).

Les autres matches: le coup franc magique de Calhanoglu

Trois autres rencontres de l'après-midi (Cologne - Wolfsburg, Schalke - Darmstad et Francfort - Hambourg) se sont soldées par un score de parité (1-1). Seul le Bayer Leverkusen, en déplacement à Hanovre, l'a également emporté. Le seul but du match a été inscrit sur coup franc par le jeune (21 ans) milieu turc Hakan Calhanoglu. Superbe (15e, 1-0).