14 July 2019, Egypt, Cairo: Senegal's Sadio Mane reacts during the 2019 Africa Cup of Nations semi-final soccer match between Senegal and Tunisia at the 30 June Stadium. Photo: Gehad Hamdy/dpa | usage worldwide *** Local Caption *** (Gehad hamdy/DPA/PICTURE ALLIAN/PRESSE SPORTS)
CAN 2022 - Eliminatoires

CAN 2022 (éliminatoires) : un but de Sadio Mané en fin de partie face à la Guinée-Bissau permet au Sénégal d'obtenir sa qualification

Le Sénégal a dû attendre les dix dernières minutes (avec une Guinée-Bissau à dix) pour enfin trouver l'ouverture et se qualifier officiellement pour la prochaine Coupe d'Afrique des Nations. Sadio Mané, encore lui, a été décisif.

Jürgen Klopp a dû regarder cela fébrilement. Car il suffisait de quelques secondes pour se rendre compte que la pelouse du stade de Bissau était loin d'être un billard de Premier League. Et dans une période où les blessures se multiplient et où Liverpool est touché de plein fouet (Virgil van Dijk, Joe Gomez, Trent Alexander-Arnold et même Andrew Robertson ce dimanche), voir Sadio Mané de nouveau titulaire, quatre jours après avoir disputé 90 minutes face à la Guinée-Bissau à Thiès (succès 2-0), pouvait faire naître quelques craintes. Finalement, c'est un Mané tout sourire et qualifié pour la CAN qui va regagner les bords de la Mersey dans les prochains jours.

Les deux parades indispensables d'Edouard Mendy

C'est en effet le quatrième du Ballon d'Or France Football 2019 qui a une nouvelle fois joué les héros pour son pays. A huit minutes du terme, Mané déboulait de son côté gauche fétiche, s'appuyait sur Habib Diallo, le Strasbourgeois, tout juste entré, pour faire mouche (0-1, 82e). Déjà buteur et passeur décisif mercredi dernier, l'ancien Messin a donc mis la Guinée-Bissau à terre pour offrir un quatrième succès à sa sélection en quatre sorties dans ces qualifications et donc sécuriser une place pour le Cameroun en 2022. Un éclair, enfin, dans une partie bien délicate. Pas facile en effet de s'enthousiasmer pendant cette rencontre. Il y a donc eu le terrain, qui a rendu très difficile les possibilités techniques chez les vingt-deux acteurs. Néanmoins, on peut tout de même souligner la faible partition collective des Sénégalais qui, de part leur statut et leurs individualités, se doivent de remporter ce genre de rencontres plus facilement. Ils ont en fait dû attendre la 64e minute et l'expulsion de Bura pour prendre vraiment l'ascendant. Car avant, que ce fut délicat. Regardez plutôt ce tir excentré dans le petit filet de la Guinée-Bissau signé Mané alors que Boulaye Dia avait effacé Jonas Mendes et que le but était vide (16e).

Tentant de jouer le coup à fond pour ne pas voir une qualification s'éloigner, les Djurtus sont passés proches d'ouvrir deux fois le score mais sont tombés sur l'impeccable Edouard Mendy, présent pour repousser une reprise (6e) et surtout pour se détendre sur cette tête de Marcelo Djalo (61e). Avant, donc, de voir Krépin Diatta et ses coéquipiers monter d'un cran dans le dernier quart d'heure et finir par faire mouche. Jürgen Klopp peut souffler.
Réagissez à cet article
500 caractères max
RensenbrinkRIP 16 nov. à 12:23

Il y a du Michel N’Gom dans ce Sadio Mané. Il a en effet fini 4ieme du BO 2019 mais était le choix numéro 1 du jury français (Mr Ferré, rédacteur en chef de France Football).

ADS :