ikone (jonathan) (S.Mantey/L'Equipe)
Bleus

Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Jonathan Ikoné

Pour sa première sélection en équipe de France et à deux jours du match contre l'Albanie, Jonathan Ikoné n'a pas dérogé à la règle, et s'est présenté en conférence de presse. Le milieu lillois de 21 ans est apparu tendu, mais déterminé à donner le maximum sous le maillot Bleu.

Son intégration en Bleu

«Ça s'est bien passé, les autres joueurs m'ont bien accueilli. J'ai d'abord été reçu par le staff en arrivant, j'ai parlé avec le coach. Tout le monde m'a mis à l'aise. Mike (NDLR : Maignan, son coéquipier au LOSC) m'a guidé, et je connaissais quelques joueurs donc ça a été plus facile».

Ses premières impressions

«Ce qui m'impressionne le plus depuis que je suis arrivé, c'est l'intensité. Tout va plus vite. Les joueurs comprennent rapidement. C'est plus rapide qu'en Espoirs, une touche, deux touches. Il y a beaucoup de sérieux aussi, les joueurs sont là en avance aux entraînements, certains restent après, ils travaillent beaucoup. Il faut prendre exemple sur eux».

Sa réaction quand il a été appelé

«J'ai été surpris, je ne m'y attendais pas. On a fait une belle saison avec Lille, un exploit. Je me suis dit pourquoi pas plus tard, mais c'est arrivé dès maintenant. Quand on y est, on n'a plus envie d'en sortir, donc je vais tout donner. Forcément, la pression est plus grande, mais ma famille est là pour que m'aider à rester dans mes objectifs. Je me suis fait beaucoup de films, j'avais beaucoup de mal à dormir au début. Le scénario idéal pour moi, ça serait qu'on gagne les deux matches, et que je fasse une bonne entrée. Je ne sais pas encore si je vais jouer, mais si le coach m'utilise, je veux apporter à l'équipe, pourquoi pas en faisant une passe décisive ou en marquant. J'ai discuté avec lui, il m'a demandé où je me sens le plus à l'aise. Je suis un joueur polyvalent, je joue numéro 10 au LOSC, mais il m'a dit qu'il m'a pris pour jouer sur un côté».

Lire aussi : Le meilleur de la conf' de Matuidi

Sa relation avec Kylian Mbappé en jeunes à Bondy

«A 12 ans, on jouait dans la même équipe. On voulait juste s'amuser, et on ne s'imaginait pas tout ça. En tout cas pas moi. Dans la cour de récré, à l'époque, les profs ne voulaient pas qu'on soit dans la même équipe, mais en club, on prenait vraiment du plaisir ensemble. Maintenant, jouer en même temps en Bleu, pourquoi pas, forcément on y pense».

Sa (jeune) carrière

«J'ai été très bien formé au PSG, mais jouer avec les professionnels, c'est compliqué, car il y a beaucoup de talent. J'ai préféré tenter ma chance autre part, et ça fonctionne bien pour l'instant. Ma progression, je la dois notamment au père de Kylian, notre coach à Bondy. A Montpellier, ça a été difficile pour mes premiers matches en Ligue 1, mais ma famille m'a aidé à rien lâcher. Au LOSC, le coach, le staff et M. Campos m'ont aidé à progresser».
Antoine Malosse
Réagissez à cet article
500 caractères max
King_Henry 6 sept. à 12:02

Bonne chance petit bon homme. Tous derrière les bleus !

voir toutes les réactions
ADS :