mbappe lottin (kylian) (F.Faugere/L'Equipe)
Football Leaks

Ce qu'il faut retenir des révélations des Football Leaks sur Kylian Mbappé

Nouvelles révélations au coeur des Football Leaks ce mercredi. Et cette fois, c'est le transfert de Kylian Mbappé au PSG qui est évoqué. Mais pas que...

Les demandes de Mbappé lors de son transfert au PSG

Les exigences étaient élevées et le PSG a répondu à plusieurs désirs de sa jeune pépite à en croire les différentes révélations des Football Leaks. Ces dernières stipulent que Kylian Mbappé et son entourage ont demandé un salaire net d'impôts de 55 millions d'euros sur cinq ans (dont 5M€ de prime à la signature). Qui dit net d'impôts, dit une plus grosse ardoise à régler pour le club parisien. Mediapart et ses partenaires de l'European Investigative Collaborations (EIC), qui ont analysé les documents obtenus par le quotidien allemand Der Spiegel, expliquent ainsi que Mbappé «coûte en moyenne 31M€ par an rien qu'en salaire, et 60M€ en comptant l'amortissement de son transfert».
Quand Mbappé demande à être le joueur le mieux payé en cas de victoire au Ballon d'Or France Football.
En revanche, le PSG n'a pas cédé sur tout, loin de là. Plusieurs demandes qualifiées de «clauses folles» par Mediapart ont été rejetées par Paris. Mbappé et son clan demandaient que le joueur devienne le mieux payé du club (soit avec un salaire de plus de 30M€) s'il remportait le Ballon d'Or France Football. Rejeté par Paris. Mediapart ajoutant que Mbappé recevra 500 000 euros net s'il soulève le précieux trophée. Des demandes de primes net d'impôts ont également été refusées. Même chose au sujet des 50 heures par an de voyages en jet privé demandées ! Autre requête : le père de Kylian Mbappé, affirment Mediapart et les Football Leaks, a souhaité que son fils puisse partir en cas d'offre élevée au PSG. L'équivalent d'une clause libératoire comme il en existe en Espagne. Mais ce procédé, illégal en France, a été refusé par Nasser Al-Khelaïfi, qui avait dans un premier temps accepté. Le boss parisien a également refusé une prime pour «perte de chance» en cas d'exclusion du club parisien de la Ligue des champions dans le cadre du Fair-Play Financier.

Les coulisses du transfert de Mbappé au PSG

À l'été 2017, et alors qu'il s'est révélé aux yeux de l'Europe entière en Ligue des champions, Mbappé exige d'être rémunéré au même salaire que Radamel Falcao, le mieux payé de l'ASM, à hauteur de 8 millions d'euros par an. Mbappé demande également que son club lui paye ses impôts. Souhait que le club monégasque ne peut satisfaire. Un départ est alors inévitable. Le 20 juillet, le Real, comme l'explique Mediapart, «est prêt à payer 180 millions d'euros, dont 30M€ de bonus». Mais une taxe brouille quelque peu les négociations, Monaco devant régler une taxe de 34M€. Madrid, qui souhaite absolument Mbappé, accepte de payer cette dernière et monte alors son investissement à 214M€ ! Si le père de Mbappé, Wilfrid, est hésitant, notamment sur le temps de jeu futur de Kylian, le Real est d'accord pour céder Gareth Bale. Sauf qu'il n'y parvient pas. Finalement, Mbappé préfère Paris, qui s'aligne sur les 180M€ incontournables pour partir. Au sein des 180M€, 9M€ reviennent dans la poche de...Jorge Mendes, l'agent de Cristiano Ronaldo. Mediapart écrit que Mendes a touché cette somme «grâce à des contrats antidatés, pour un travail dont on peine à cerner les contours». Avant d'ajouter : «Jorge Mendes a-t-il été payé par Monaco pour faire monter les enchères avec le Real ? A-t-il vraiment travaillé sur le transfert de Mbappé au PSG ? Contacté par l'EIC, l'intéressé n'a pas donné suite.»
Réagissez à cet article
500 caractères max