(P. Lahalle/L'Equipe)
Bleus

Ce qu'il faut retenir du passage d'Adil Rami en conférence de presse : «On peut faire des choses magnifiques avec ces jeunes gamins»

Après Benjamin Mendy et N'Golo Kanté, Adil Rami est passé en conférence de presse avec l'équipe de France ce mercredi. L'occasion de s'exprimer sur l'évolution du groupe, le vestiaire, Thauvin et... Balotelli.

Sur Balotelli...

«Balotelli, c'est un joueur qui est bourré de talent, techniquement, physiquement. Il a une bonne frappe de balle et il est en pleine confiance. On l'a vu avec Nice. Ca s'est bien passé pour moi (lors de leur confrontation) en Championnat mais il faut être très attentif. Il donne l'impression de ne pas avoir envie et à tout moment il peut faire la différence. (En s'adressant à Balotelli en italien) Viens chez nous, on va gagner ensemble.»

Sur les droits TV de la Ligue 1 à plus d'un milliard d'euros...

«C'est bien, mais grâce à Paris on monte un petit peu en puissance. Les places pour la C1 sont de plus en plus difficiles à prendre.»

Sur le soutien des supporters...

«A l'Euro, même si on a perdu en finale, je crois qu'on a gagné le cœur des Français. C'était beaucoup de plaisir et maintenant pour la Coupe du monde, je fais confiance à notre destin.»

Sur son apport dans le vestiaire...

«J'essaye de rester naturel, d'être à ma place. Si je peux conseiller, je le fais. J'essaye d'apporter mes qualités de combattant. Il y a des équipes qui vont nous attendre, d'autres qui vont nous faire mal. C'est là que je peux être utile. Si je peux faire comprendre qu'il faut parfois laisser le talent pour aller à la maille, c'est bien pour moi.»

Sur Florian Thauvin...

«C'est un joueur que j'apprécie énormément et humainement aussi. Il a été un des joueurs les plus importants de l'OM cette saison. Et malgré son jeune âge, c'est quelqu'un qui a beaucoup de caractère et de maturité.»

Sur Benjamin Mendy...

«On ne peut que le féliciter. Il me disait qu'il avait travaillé énormément pour revenir au plus vite. Ça a payé, on peut le voir. Il a été très très bon face à l'Irlande. Il est présent. Athlétiquement parlant bien frais, donc ça fait plaisir.»

Sur le changement de génération entre l'Euro 2016 et le Mondial...

«On a beaucoup plus de fraîcheur dans cette EDF 2018. Un peu moins de vieux briscards, mais ça peut être une belle folie d'avoir tous ces jeunes insouciants. On peut faire des choses magnifiques avec ces jeunes gamins.»

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max