FC Barcelona's Pedro Rodriguez during the spanish liga match against Levate UD (L'Equipe)
Chelsea

Ce qu'il faut savoir sur l'arrivée de Pedro

Convoité par Manchester United et par Manchester City depuis plusieurs semaines, Pedro, l'attaquant du FC Barcelone a finalement choisi de rallier Londres et le club de Chelsea. Quel est son profil ? Que peut-il apporter à l'effectif de José Mourinho ? Que va changer son arrivée ? FF répond à toutes ces questions.

Son profil

Polyvalent, altruiste et décisif, voilà les adjectifs qui correspondent le mieux pour définir le style de l'attaquant espagnol Pedro. Polyvalent car il est très bon du pied droit comme du pied gauche, il n'hésite pas à aller d'un côté ou de l'autre du terrain, ce qui peut gêner les défenses adverses. Sa bonne vision du jeu ainsi que ses bons appels de balle font aussi partie de sa panoplie. Altruiste car il ne rechigne pas à la tâche, preuve en est ses allers-retours permanents pour relayer son latéral. Mettre en valeur ses coéquipiers, il le fait également en délivrant quelques passes décisives. Au Barça, il en comptabilise 63.  «Pedro est le coéquipier parfait et c'est un excellent professionnel. Il met de la pression devant mais c'est aussi le joueur que tout entraîneur rêverait d'avoir. Vous savez ce que vous pouvez obtenir avec un Pedro à 100%», a réagi Thierry Henry, son ancien partenaire au Barça de 2008 à 2010, au micro de SkySports.

Décisif, il l'a également été à de maintes reprises avec le FC Barcelone. Notamment en Supercoupe d'Europe. En 2009, tout d'abord où il inscrit le seul but de la rencontre à la 116ème minute face au Chakhtior  Donetsk (1-0). En 2015 ensuite, où il marque le but décisif qui permet au Barça de remporter le trophée face au Séville FC (5-4). En Championnat, l'équipe catalane l'a également vu brillé. Comme ce 22 Décembre 2013. Alors que les Blaugranas sont menés 2-0 par Getafe, Pedro entre en jeu et insrcit trois buts en huit minutes chrono. Même si Pedro jouait beaucoup moins ces derniers temps et faisait même plutôt figure de remplaçant de luxe, il devrait manquer au Barça mais aussi à tous ses supporters.
FC Barcelona's Cesc Fabregas and Pedro Rodriguez during the copa match agaisnt Getafe (L'Equipe)
FC Barcelona's Cesc Fabregas and Pedro Rodriguez during the copa match agaisnt Getafe (L'Equipe)

Ce qu'il apporte

Pedro est l'exemple même du joueur dont on ne parle pas beaucoup. Parce qu'il est discret, se fond dans un collectif sans jamais faire d'esclandre. Et parce que ses partenaires s'appelaient aussi Messi, Neymar, Suarez, Iniesta, Xavi... Mais l'ailier n'en reste pas moins un joueur ô combien complet. Contrôle, passe, frappe, jeu à une touche, dribble, déplacement sans ballon, jeu dans les petits espaces, appel en profondeur : il sait tout faire, et bien. Pedro au Barca, c'est plus de 100 buts toutes compétitions confondues. Et plus de 300 matches disputés ! Pas mal pour un joueur dont bon nombre d'apparitions correspondaient à des entrées tardives. Comme en finale de Ligue des Champions face à la Juventus au mois de mai dernier, lorsqu'il entre en jeu à la 95e minute. Puis permet à Neymar d'inscrire le troisième but sur le gong 120 secondes plus tard.

De leur côté, les joueurs de Chelsea ne sont pas des novices, pourtant aucun d'entre eux n'a un palmarès équivalent à celui de l'Espagnol. Accrochez-vous, y'a de quoi faire : 1 Coupe du Monde, 1 Euro, 2 Mondial des clubs, 3 Ligues des Champions, 5 Liga, 3 Coupes et Supercoupes d'Espagne. L'international ibérique (51 sélections, 16 buts) a déjà tout connu. Et remporté tout ce qu'il a pu. Cerise sur le gâteau : à 28 ans, il dispose encore de belles années devant lui. C'est Chelsea qui se frotte les mains.
-Liga futbol profesional 2012 - 2013 - Liga bbva - jornada 36 -  Futbol Club Barcelona - FC Barcelona - Real Valladolid - FC Barcelona vs Real Valladolid - futbol - soccer - copa de la Liga - Liga - celebracion - festejo campeones de Liga - campeones - Pe (L'Equipe)
-Liga futbol profesional 2012 - 2013 - Liga bbva - jornada 36 - Futbol Club Barcelona - FC Barcelona - Real Valladolid - FC Barcelona vs Real Valladolid - futbol - soccer - copa de la Liga - Liga - celebracion - festejo campeones de Liga - campeones - Pe (L'Equipe)

Ce que ça change

Manifestement, il va y avoir embouteillage sur l'aile droite des Blues. José Mourinho comptait jusqu'ici sur Willian, parfois supplée par Cuadrado (acheté 35 M€ en janvier 2014), voire Loïc Rémy. Et nous ne comptons pas Victor Moses qui jouait les utilités en préparation ! Bref, un de ces joueurs va devoir plier bagage. Tout porte à croire que le Colombien, en situation d'échec depuis son arrivée, sera le malheureux élu. L'Italie, où il a explosé avec la Fiorentina, serait la destination la plus probable. Outre les mouvements qu'elle va provoquer, sa signature permet surtout de tripler les postes offensifs. Car comme ses nouveaux partenaires, le natif des Canaries occupe avec bonheur plusieurs positions. Petit aperçu des possibilités. A droite : Pedro, Willian, Rémy. Dans l'axe : Oscar, Fabregas, Willian. A gauche : Hazard, Pedro, Rémy. Même la place d'avant-centre présente trois choix : Diego Costa, Falcao et Rémy. Le joueur formé à Lyon pourrait lui aussi s'inquiéter, si jamais Mourinho désirait fonctionner avec un groupe resserré. Troisième choix à chaque poste, son temps de jeu s'annonce faible quoi qu'il en soit.
 
Outre les joueurs, son arrivée influencera également le jeu de l'actuel Champion d'Angleterre. Pedro est un joueur de ballon, tout comme Hazard, Fabregas, Oscar ou Matic. Ainsi, les coéquipiers de John Terry devraient chercher à imposer leur jeu, maîtriser la possession du ballon et utiliser davantage encore les ailes. Si cela n'est pas le cas, il s'agira indiscutablement d'un choix du coach portugais. Ou d'une incapacité à faire prendre la mayonnaise, comme l'on dit parfois. Quelle que soit l'explication, The Chosen One serait vertement critiqué.
 
Mathilde Brun et Maxime Lavoine
Réagissez à cet article
500 caractères max
mid26 21 août à 8:28

Le meilleur rapport qualité/prix du mercato ; top recrue pour Chelsea et c'est un fan de United qui dit ça...:(

webombou 21 août à 0:26

Pour si peu d'argent je ne comprend pas pourquoi le PSG ne soit pas venu dans se dossier

jhurot 20 août à 22:30

C'est comme Cuadrado l'année derniere ou encore Felipe Luis, Mourinho cherche seulement à justifier ses défaites, Pedro n'est pas chanceux, je l'aurai vu à City ou United à moins qu'il ait peur à Sterling ou Depay. Il y a tout sauf du bon footbal avec Mou. c'est decevant.