Championnat des étoiles
10 Live acheter
Hakim Ziyech. (Reuters)
Angleterre - Chelsea

Chelsea : Hakim Ziyech, la pièce manquante du puzzle

Depuis la première titularisation de Hakim Ziyech, Chelsea a enchaîné six victoires de rang toutes compétitions confondues, lorgnant notamment sur la tête de la Premier League. Les performances du Marocain semblent guider les Blues.

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. Arrivé lors du mercato estival mais recruté au cours de la saison dernière pour 40 millions d'euros, Hakim Ziyech a dû attendre le 17 octobre dernier pour fouler les pelouses anglaises pour la première fois depuis le début du Championnat. Et pour cause, une blessure à un genou survenue en match de préparation. Obligé de regarder ses coéquipiers en tribunes, l'ancien de l'Ajax Amsterdam assiste impuissant au début de saison poussif de sa nouvelle équipe. Septièmes après quatre journées et déjà à cinq points de la première place occupée par Everton, ces Blues "new look" ont mis du temps pour trouver leurs marques. L'international marocain (36 sélections, 17 buts) a su prendre son mal en patience avant de remettre les pendules à l'heure.
S'il n'a pas contribué à la stabilisation de l'équipe sur le secteur défensif, le joueur de 27 ans a prouvé qu'il était le chaînon manquant offensivement. Remplaçant lors de ses trois premières rencontres - Southampton, Séville et Manchester United -, il fait figure de premier entrant à chaque fois. Malgré trois matches nuls concédés, l'ailier de Chelsea montre une aisance technique telle qu'on lui connait et ses performances sont encourageantes. Titulaire pour la première fois avec Chelsea face à Krasnodar en Ligue des champions (victoire 4-0), Ziyech marque son premier but. Reconduit à nouveau dans le onze de départ trois jours après à Burnley par Frank Lampard, le natif de Dronten (Pays-Bas) trouve le chemin des filets pour la première fois en Championnat avant de servir sur un plateau Timo Werner (3-0). Deux buts en deux titularisations avec les Londoniens, on n'avait pas vu cela depuis Diego Costa en août 2014. Une acclimatation parfaite qui va se confirmer de semaine en semaine.

Les éloges de Frank Lampard

Déjà bien intégré, le gaucher va se sublimer contre Sheffield (succès 4-1). Avec deux passes décisives et à l'origine de l'égalisation des seins, il est désigné homme du match. Actif sur son couloir droit, capable de dribbler, de repiquer dans l'axe, de donner le ballon où il veut, l'ex de Twente est un véritable poison pour les défenses adverses. Depuis son arrivée au club, Ziyech a inscrit un but et délivré trois passes décisives lors de ses trois premières titularisations. À titre de comparaison, Eden Hazard avait également marqué un but mais s'était montré plus offrant avec six passes décisives. Depuis sa première titularisation, Chelsea a remporté chacun de ses trois matches et est aujourd'hui sur le podium - à deux points de Liverpool et Tottenham - avec la meilleure attaque du Championnat (22 buts marqués dont 9 sur les trois dernières rencontres). S'il n'a pas été décisif face à Rennes - remplaçant sur le match retour -, il a néanmoins été à l'origine du but d'Olivier Giroud en milieu de semaine au Roazhon Park. C'est bien lui qui décale Werner avant que le ballon retombe sur le Français.
 
«Avant, nous avions Eden Hazard. Ce genre de joueur ne se remplace pas sur un coup de tête. Avec Hakim, nous avons le potentiel d'avoir des qualités vraiment différentes de ce que nous avions avant puisqu'il est gaucher et joue sur le côté droit, ce qui était sa position principale à l'Ajax», expliquait Frank Lampard il y a un mois en conférence de presse. «Il représente un atout supplémentaire, et offre une menace variée. Il a la capacité de trouver la dernière passe ou le dernier centre, de faire des passes décisives et de briser les lignes des équipes qui défendent bas. En plus, il respire la confiance, donc il réclame toujours le ballon.» Ce qui pouvait manquer à Chelsea la saison dernière, les Blues l'ont désormais avec Hakim Ziyech. Une adaptation express qui s'explique par son évolution du côté d'Amsterdam. «Je viens de l'Ajax, et là-bas, on aime jouer au football. Après ça, tout était clair et il était évident qu'il avait confiance en moi», déclarait le Marocain devant la presse en octobre dernier. Sans match de haut niveau depuis l'arrêt des compétitions aux Pays-Bas, puis touché à un genou, Ziyech s'est déjà rendu indispensable au sein de sa nouvelle équipe en l'espace d'un mois et demi. Cela valait le coup d'attendre.
Paul Giffard
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :