Olivier Giroud, à l'échauffement. ( Presse Sports)
Angleterre - Chelsea

Chelsea : Olivier Giroud «n'accepte pas» sa situation difficile

Dans un entretien donné au magazine Le Pèlerin, Olivier Giroud confie ne pas accepter sa situation actuelle compliquée à Chelsea où il joue très peu cette saison.

Dans le magazine Le Pèlerin, Olivier Giroud s'est confié sur sa foi. Mais celui qui a offert la victoire aux Bleus en Islande (1-0), vendredi, grâce à un penalty transformé en seconde période, a également évoqué sa situation compliquée à Chelsea où Frank Lampard ne le fait pas beaucoup jouer. Auteur de son 37e but en équipe de France (il n'est plus qu'à quatre longueurs de Michel Platini), le joueur de 33 ans n'est apparu que 100 minutes avec les Blues en Premier League depuis le coup d'envoi de l'exercice 2019-2020 et reste sur 15 minutes disputées contre Norwich le 24 août.

La fiche d'Olivier Giroud
 
Une situation qu'il n'accepte pas. «Non, je ne l'accepte pas. Il ne faut pas être fataliste dans certaines situations. J'ai toujours été respectueux et humble. Même si je ne suis pas d'accord avec l'entraîneur, je ne le critique pas. Mais en moi-même, je ne peux l'accepter car je sais ce que je vaux sur un terrain», confie Giroud, interrogé bien avant le stage des Bleus.

«Cela n'a pas été facile de quitter Arsenal pour Chelsea il y a deux ans. J'aimais Arsenal»

«L'an dernier, lorsque j'ai senti que je méritais de jouer, j'ai demandé des explications au coach, ajoute l'attaquant en évoquant Maurizio Sarri, parti entraîner la Juventus Turin cet été. Cela n'a pas été facile de quitter Arsenal pour Chelsea il y a deux ans. J'aimais Arsenal. Mais il s'agissait d'une progression car Chelsea est le club anglais qui a gagné le plus de titres avec Manchester City en dix ans. J'ai eu des concurrents en attaque - Morata, Higuain... - qui ont fini par partir. J'ai gagné, à la fin : j'ai joué la finale de la Coupe d'Angleterre en 2018 et la finale de Coupe d'Europe en 2019».

A lire aussi : Les notes d'Islande-France
 
Meilleur buteur de la Ligue Europa la saison passée (11 buts), Giroud, concurrencé sur le front offensif par Tammy Abraham et Michy Batshuayi, conclut sur sa période ardue en Angleterre : «Là, je repars dans une année difficile. Mais comme disait mon frère, je me suis aussi toujours construit dans l'adversité. Même si j'aimerais qu'il y en ait moins !»
Réagissez à cet article
500 caractères max
djad16 14 oct. à 15:14

Il doit se mettre dans la tete qu'à chelsea y a pas un DD.

jean.jovine 13 oct. à 20:43

C’est totalement de sa faute ! Il a privilégié sa vie privée à sa carrière ! Le fait est qu’il ne joue pas ! Il va devoir faire un choix ! J’espère qu’il rebondira vite ailleurs ! Le jeu d’attaque de l’EDF tourne autour de lui !

ADS :