galtier (christophe) (A.Reau/L'Equipe)
Trophées UNFP

Christophe Galtier après sa récompense de meilleur entraîneur : «La plus belle saison de ma carrière»

Fier de son groupe et du travail accompli, Christophe Galtier a mis en avant son collectif pour justifier son trophée UNFP de meilleur entraîneur de la saison 2018-19. La plus belle de sa carrière selon lui.

«Cette fois-ci, ce trophée vous ne le partagez pas... Qu'est-ce que ça vous fait ?
Ce trophée n'est pas que pour moi. Je le partage avec mon président, Monsieur Campos, mon staff technique, mon staff médical et mes joueurs. Si on pouvait en avoir une quarantaine, ce serait bien. Je vais évaluer le coût de la réplique pour savoir combien ça va me coûter (rires). Je suis très heureux d'avoir ce trophée mais c'est aussi parce que nous avons vécu une saison extraordinaire, riche en émotions, riche en relations humaines. Voir évoluer LE, puis les joueurs, puis l'équipe... C'est une grande satisfaction pour moi. Ces joueurs à fort potentiel sont devenus une vraie belle équipe. Exigeante dans la compétition et à la fois plein de folie. Ce qui caractérise le Lille 2018-19. Si je dois avec quelques mots définir mon équipe cette saison : exigence, rigueur, initiative, culot.
 
Il y a également votre gardien qui a gagné un trophée et Nicolas Pépé dans l'équipe type. C'est une victoire globale du LOSC...
On aurait pu avoir Ikoné en Espoirs si Kylian avait quelques années de plus... Je trouve que ça met en avant cette bande de potes de 17 à 34 ans, qui, dès le départ, et je n'ai pas voulu combattre cela, a eu beaucoup d'ambition. Dès le premier stage de la saison, j'entendais parler d'Europe. Moi, ça me surprenait mais je me disais : «Tiens, il faut laisser les faire.» Il faut les encadrer, les développer, les faire grandir. Il faudra les tenir quand ils déborderont, les pousser quand ça n'ira pas trop bien, mais je n'ai pas eu besoin de trop les pousser, ni de les recadrer.
 
C'est la plus belle saison de votre carrière ?
J'ai vécu des moments très forts à Saint-Etienne avec des trophées, des participations à la Coupe d'Europe... Mais oui. Automatiquement, oui, parce que personne ne nous attendait là. On partait de tellement loin. Être deuxièmes sur tout un Championnat, c'est beau.... On est un beau deuxième. A plus de deux points par match en moyenne. Si on gagne à Rennes, on battra le record de points qui date du titre de 2011. On n'a pas eu de trous d'air... La régularité, c'est lié à la qualité du travail.»
 
J.T
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :