nkunku (christopher) (S.Mantey/L'Equipe)
A lire dans FF

Christopher Nkunku dans France Football : «Je rêvais de devenir capitaine du PSG»

Auteur de 13 passes décisives en Bundesliga et d'une première saison très convaincante au RB Leipzig, Christopher Nkunku s'éclate en Allemagne, loin d'un Paris Saint-Germain qui n'a jamais vraiment compté sur lui. Le Français, qui rêve d'équipe de France, se confie dans France Football cette semaine. Extraits.

Un gabarit qui provoque des doutes
«Physiquement, j'étais clairement en dessous de la moyenne. À 15 ans, je ne faisais même pas 1,50 m et j'étais assez frêle. Il y avait alors une préférence pour les joueurs déjà développés, bien costauds. Donc, on me mettait avec la DH et on ne faisait appel à moi que quand il y avait des blessés. Franchement, j'ai un peu douté à cette période-là.»
 
Son premier entraînement avec le PSG
«J'étais dans ma chambre au centre. Mon téléphone vibre, je ne réponds pas. Il vibre une seconde fois, et là je me dis que ce doit être urgent pour que l'on insiste comme ça. C'était mon coach en U19 qui me dit qu'ils ont besoin d'un joueur pour faire le nombre chez les pros. J'ai bondi de mon lit pour foncer au vestiaire avant qu'ils ne trouvent un autre joueur. Je ne sais pas si j'ai déjà couru aussi vite. (Rires.).»
55. Comme le nombre de matches de L1 de Nkunku avec le PSG. Pour 28 titularisations. (P.Lahalle/L'Equipe)
55. Comme le nombre de matches de L1 de Nkunku avec le PSG. Pour 28 titularisations. (P.Lahalle/L'Equipe)
Un départ inévitable
«Je suis persuadé que j'aurais pu m'imposer, avoir davantage de temps de jeu. J'ai su avant la dernière année qu'il fallait que je parte, mais le coach Tuchel m'a dit qu'il comptait sur moi et les jeunes. Pourtant, les choses ne sont pas passées comme je l'espérais. Même s'il n'y a pas de sentiment d'échec de ma part, je trouve ça quand même dommage car je me sentais capable de jouer un vrai rôle. Je rêvais même d'être un jour capitaine du PSG. Tant pis.»
 
L'équipe de France
«Evidemment que l'équipe de France me fait rêver. J'ai goûté aux différentes sélections de jeunes, je sais que le bleu me va bien. Et je pense qu'avec deux étoiles dorées en plus sur la poitrine, cette couleur m'irait encore mieux.»
L'ensemble de notre entretien avec Christopher Nkunku est à retrouver dans le nouveau numéro de France Football disponible en kiosque à partir de ce mardi 11 août ou en ligne dès ce lundi 10 août à 18 heures en cliquant ici.
Réagissez à cet article
500 caractères max
fox.berti 11 août à 16:11

Matuidi voilà un bel exemple pour nkunku Il aurait dû mieux apprendre de luiUne pépite Qui confirme à Leipzig, mais quand même un gâchis de ne pas avoir continuer dans son club formateur Après Neymar se plaignait du comportement des jeunes français dans le vestiaire ... donc un mal pour un bien son départ ??

RensenbrinkRIP 10 août à 19:56

S’il continue à dispenser autant de passes décisives avec son club, l’EDF ne sera pas très loin. On peut même s’hasarder à parier pour savoir qui de lui ou d’un autre Titi parisien, Diaby, sera le premier à jouer pour l’EDF. A moins que le Valdoisien Moussa Dembélé leur grille la politesse.

oskare68 10 août à 17:35

A les entendre ils ont tous le niveau équipe de France tous ces cracks mdr

Heraclite 10 août à 15:32

Avec Matuidi qui sken va en MLS, une place du milieu se libere en EDF. De quoi aviver les convoitises des potentiels postulants.

ADS :