delie (marie laure) (L'Equipe)
Coupe du monde (Femmes)

Cinq choses à savoir sur Marie-Laure Delie

Déjà buteuse à trois reprises lors de la Coupe du Monde au Canada, Marie-Laure Delie n'est pas là par hasard. Entre sérieux et dérision.

Premier transfert «payant» de l'histoire de la D1 féminine

Marie-Laure Delie est une pionnière. En juillet 2013, l'attaquante, alors liée à Montpellier, est transférée au PSG. La somme de 50 000 euros est évoquée. Dérisoire à l'aune des montants du foot masculin. Mais c'est une première. Personne n'avait fait l'objet d'un transfert payant en D1 féminine. Delie sort alors de plusieurs saisons remarquables sous les couleurs du MHSC. 94 pions inscrits en 137 rencontres. Sur ces entrefaites, Paris, sous pavillon qatari, avait l'ambition de constituer une équipe solide. Depuis, elle a marqué 25 buts en deux saisons avec le PSG.

Appelez-la «Godzilla»

Il y a des surnoms plus flatteurs. Mais lancé par son amie Élodie Thomis, le sobriquet révèle de suite un autre sens. Complice et affectueux. «Elle aime bien m'appeler "Godzilla", à cause de mes muscles, expliquait Delie à FF en 2012. Il y a quelques années, je pesais au moins huit kilos de plus, j'étais vraiment costaude. Alors, quand j'évoluais dans les sélections de jeunes, elle envoyait des messages à tout le monde en disant: "Bisous à Godzilla" !» 

Bientôt devant Marinette Pichon ?

L'attaquante du PSG pourrait bien faire tomber le record de Marinette Pichon. Avec 61 buts en 89 sélections avec les Bleues, Marie-Laure Delie est la meilleure buteuse en activité. Vingt unités devant se trouve la retraitée Marinette Pichon (81 buts en 112 matches entre 1994 et 2006). En moitié moins de temps -Marie-Laure Delie a connu sa première sélection en 2009- la buteuse de vingt-sept ans a fait les trois-quarts du travail. Côté moyenne de but par match, elle est également sur les talons de son illustre aînée : 0,69 buts par match pour Marie-Laure Delie contre 0,72 à Marinette Pichon.

Chanteuse de R'n'B

On connaissait les célébrations façon FIFA, il y a celles à la Delie. Elles se passent un peu plus à froid, après les matches. Suite à un pari, Marie-Laure Delie doit chanter à chaque fois qu'elle score avec les Bleues. Sa coéquipière en sélection, Elodie Thomis, expliquait dans nos colonnes en 2012 : «Elle doit en chercher une nouvelle à chaque fois». Et niveau musical, elle a quelques préférences. «Elle est plus portée R'n'B», précisait la lyonnaise.

Joue-la comme Ronaldo

Son sens du but ne doit rien au hasard. Plus jeune, Delie se prenait d'affection pour... Ronaldo. Elle achetait même des cassettes de ses exploits. Pour mieux saisir les subtilités du Brésilien. «Quand il prenait le ballon, qu'il dribblait tout le monde et allait marquer, c'était... exceptionnel, louangeait-elle dans FF en 2011. C'était vraiment un modèle pour moi. C'était l'attaquant parfait, qui marquait tout le temps. Quand j'étais jeune, je faisais comme lui : je prenais le ballon et j'allais marquer toute seule, car j'étais meilleure que les garçons avec lesquels je jouais. Moi, je suis du genre droit au but !»

Nick Carvalho et Florian Perrier
Réagissez à cet article
500 caractères max