gourvennec (jocelyn) (MARTIN ALEX/L'Equipe)

Cinq pistes pour succéder à Michel der Zakarian

En fin de contrat au FC Nantes en juin prochain, Michel der Zakarian ne devrait pas rester plus longtemps chez les Canaris. FF a établi une short-list de cinq coaches à Waldemar Kita pour remplacer au mieux le natif de Marseille.

Christian Gourcuff (60 ans)

Le président nantais aime son profil. Ce n’est un secret pour personne. Sous contrat jusqu’en 2018 avec la sélection nationale d’Algérie, Christian Gourcuff pourrait être tenté par un retour dans l’Hexagone dans un club historique de la Ligue 1. Après son échec au Stade Rennais et ses années bonheur à Lorient, le natif de Hanvec (Finistère) aimerait sûrement continuer son petit tour de Bretagne pour atterrir à la Beaujoire. Pour enfin prouver qu’avec des moyens plus larges que chez les Merlus, il est capable de mener loin les Canaris. Mais qui dit Christian Gourcuff dit forcément révolution dans le club où il signe. Attaché à ses principes de jeu offensif et ses entraînements si spécifiques, le technicien breton chamboule les choses au sein d’un institution. Kita prendra-t-il le pari ?

Éric Carrière (43 ans)

La Beaujoire en frissonne encore. Ses passes courtes et sa vision du jeu ont fait monter aux cieux les supporters nantais lors de l’opus 2000-2001. Sous les ordres de Raynald Denoueix, Eric Carrière faisait valser les défenses de Division 1 et glanait un magnifique trophée de champion de France sous la liquette du Football Club de Nantes. L’Ariégeois de naissance a laissé une trace inoubliable à Nantes. Ses fines analyses à la télévision et ses principes de jeu laissent augurer une belle carrière de technicien depuis qu’il a obtenu son diplôme en 2014, en même temps qu’un certain Zinédine Zidane. Mais une carrière, ça se lance. Alors, c’est peut-être le moment pour les Canaris de faire confiance à un jeune novateur et plein d’idées. Le profil tout craché de Carrière.

René Girard (61 ans)

S’il est annoncé ci et là aux Girondins de Bordeaux pour remédier à un éventuel départ de Willy Sagnol ou encore à Montpellier avant l’arrivée de Frédéric Hantz, René Girard est toujours en attente de banc. Tranquillement installé chez lui dans le Gard, le natif de Vauvert patiente gentiment en attendant un challenge excitant. Le FC Nantes n’en est-il pas un ? Une place forte du football français, un public omniprésent et un mythe à dépoussiérer. Il y a de quoi faire du côté de la Beaujoire, ça c’est sûr. Homme de défis et de parole, l’ancien technicien du MHSC s’y plairait grandement. Son pragmatisme et ses choix tranchés ne feraient pas de mal à une escouade qui tente de renouer avec son glorieux passé. Le champion de France 2012 sait ce que c’est que la victoire. Un détail non négligeable.

Denoueix coach de Nantes en 2000-01. (MICHEL VINCENT/L'Equipe)

Raynald Denoueix (67 ans)

En souvenir du bon vieux temps. Et puis, il faut vraiment dire que c’est ennuyant comme tout de voir un entraîneur aussi doué ne pas exercer sa profession et sa passion. Absent des terrains depuis douze longues années et son départ de la Real Sociedad, Raynald Denoueix suit toujours le football avec un œil avisé et des avis tranchés. Le genre de bonhomme qui ne dévie pas de sa trajectoire et qui continue de prôner son jeu offensif et collectif avant tout. Il va falloir que Waldemar Kita emploie les grands moyens pour le séduire, mais le jeu en vaut la chandelle. Un retour de Denoueix sur les bancs serait bénéfique pour tous.

Jocelyn Gourvennec (43 ans)

Et si Guingamp commençait à être trop «petit» pour lui ? A la lutte pour sauver sa peau dans le Championnat de France, le club costarmoricain devra se battre jusqu’à l’ultime journée pour ne pas grimper dans l’ascenseur maudit. Jocelyn Gourvennec mènera ce combat de front, mais il semble avoir fait le tour de la question à Roudourou. Jeune technicien avec beaucoup d’idées de jeu, le Brestois de naissance a du talent. Depuis six ans, il a tout de même mené l’EAG vers un sacre en Coupe de France et une belle campagne européenne en Ligue Europa derrière avec une élimination contre le Dynamo Kiev. Il est temps pour lui de prendre son envol dans une véritable institution du ballon rond en France. Quoi de mieux qu’un club où il a évolué pendant trois saisons ?
 
J.T.