Championnat des étoiles
3 Live acheter
Jordan Tell a égalisé pour Clermont contre Le Havre. (J. Prévost/L'Équipe)
Ligue 2

Clermont arrache le nul face au Havre en Ligue 2

Réduit à dix avant la pause et mené au score, Clermont Foot a arraché un nul à domicile (1-1) samedi face au HAC, dans le cadre de la 33e journée de Ligue 2.

Pendant que le leader, Troyes, battait Caen (1-0), le dauphin de l'ESTAC, Clermont, a été tenu en échec à domicile par Le Havre (1-1) samedi. Cette mauvaise opération aurait pu être bien pire pour les Auvergnats, qui ont pourtant bien débuté la rencontre, étant même à deux doigts d'ouvrir le score lorsque Gorgelin a repoussé juste devant sa ligne une reprise de Bayo (4e).
Neuf minutes plus tard, le gardien du HAC a bénéficié du concours de son poteau gauche, qui a repoussé une énorme tête de Hountondji (13e). Trop court sur un centre d'Allevinah, Bayo a ensuite apporté une nouvelle preuve de la domination de son équipe (16e). Bousculée, l'équipe normande a piqué sur sa première occasion et marqué par Thiaré (18e), qui a repris du gauche un ballon repoussé une première fois devant la ligne par Ogier, après une première frappe de Coulibaly.

lire aussi

La 33e journée de Ligue 2

Seidou expulsé

Une fois en tête, Le Havre a maîtrisé la rencontre face à un adversaire affaibli au milieu par les absences de Gastien et Magnin. Et l'expulsion logique de Seidou (44e), à la suite d'un tacle par-derrière dangereux sur Thiaré, a ajouté aux difficultés de Clermont Foot, longtemps sans jus et sans inspiration en seconde période. C'est un double changement salvateur qui a tout débloqué, de façon inattendue. À peine entré en jeu (71e), Dossou a débordé sur le côté droit et adressé un centre légèrement dévié par Gibaud qui a profité à Tell, lui aussi incorporé quelques secondes plus tôt (1-1, 72e).
Faute d'avoir cherché à faire le break après la pause, Le Havre, trop gestionnaire, a permis à Clermont de revenir de loin. Et l'accélération finale des hommes de Paul Le Guen n'a pas suffi à leur redonner l'avantage, malgré plusieurs occasions franches, notamment une reprise foudroyante sur la barre (79e) et un tir trop croisé (89e) de Boutaïb. Spectateurs de ce résultat nul en attendant de recevoir Châteauroux, ce samedi soir (20 heures), les Toulousains (3e) se frottent sans doute les mains.

lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :