tielemans (youri) konan (ghislain) (P.Lahalle/L'Equipe)
Ligue 1 - 12e journée

Comment Monaco a une nouvelle fois sombré à Reims

Battu à Reims, Monaco n'a plus gagné depuis quatorze matches. En Champagne, les mêmes maux récurrents ont été visibles. FF fait le tour de la question, avec le coup de gueule d'un supporter présent au stade Delaune.

Une fébrilité absolue, encore

Il faut espérer que les futurs retours des Djibril Sidibé et de Rony Lopes ramènent quelque peu de consistance à un collectif monégasque en perdition. Malgré 67% ( !) de possession à Reims, l'AS Monaco n'a pas été capable de réellement mettre en danger la troisième défense de Ligue 1. Seule cette action de Falcao dans le dernier quart d'heure faisait passer un léger frisson dans Delaune. Pour le seul tir cadré monégasque de la rencontre ! Ça fait tâche, même si Reims a opposé une très belle résistance, prenant le dessus collectivement. Et logiquement. Pendant cette rencontre, c'était comme si l'ASM ne savait pas quoi faire du cuir, à qui le donner. À croire que la peur commence à arriver chez les hommes de Thierry Henry. Le pire, dans l'affaire, c'est que cette trouille semble gagner également les anciens, à l'image d'un Kamil Glik qu'on serait en droit de voir jouer les patrons. Il n'en est rien. Thierry Henry ne disait d'ailleurs pas le contraire après la rencontre : «Oui, c'est plus inquiétant que la défaite à Strasbourg, explique-t-il dans des propos rapportés par le site de l'ASM. Peu de jeu, peu d'occasions de but, beaucoup de duels perdus... On se retrouve à 11 contre 10 mais on se punit seul avec le rouge. On gère mal de genre de choses à l'heure actuelle (...) Ce n'est pas une histoire tactique. L'envie n'y était pas, Reims a gagné les duels et quand tu ne les gagnes pas, tu ne peux pas gagner, quelque soit le niveau, le Championnat (...) L'équipe est atteinte mentalement (...) Le plus important, c'est de retrouver la confiance (...) On sent que les gars ne sont pas trop libérés.» Reste à espérer que ce manque total de confiance n'explose pas au grand jour et devant des millions de téléspectateurs dimanche prochain lors de la réception du PSG. Car ça pourrait faire aussi mal (voire plus) que lors du dernier Trophée des champions (0-4)... Et les conséquences pourraient être encore plus désastreuses.

Lire : Monaco chute à Reims

Tielemans, direction le banc ?

On pensait, à raison au départ, que l'arrivée de Thierry Henry en Principauté pouvait (re)lancer Youri Tielemans. Les deux ayant été ensemble en sélection de Belgique. Seulement voilà, celui qui devait prendre les clés du jeu monégasque cette saison est en train de passer au travers dans les grandes largeurs. Oui, il y a trois buts, mais, hasard ou pas, il n'y a eu aucune victoire au bout (nul à Toulouse et défaites face à Marseille et à Strasbourg). À Reims, Tielemans a une nouvelle fois sombré, incapable de se mettre au niveau au sein d'une équipe avec la trouille au ventre. Sauf que cette fois, Thierry Henry ne lui a pas donné une seconde chance. Dès la reprise, l'ancien d'Anderlecht ne réapparaissait pas et allait s'asseoir sur le banc. Si cela ne ressemble pas à un message... Pour Tielemans, les prochaines semaines vont être décisives...

Pelé symbolise l'inexpérience de la Ligue 1

On l'a dit et redit depuis le début de saison, et ça ne se dément pas : Monaco a un cruel manque d'expérience de la Ligue 1. Imaginez, au coup d'envoi, les Henrichs, Golovine, Chadli, Diop et Sylla cumulaient à eux cinq 31 rencontres de Ligue 1 ! Sans compter Aït Bennasser (59), Touré (54) qui ne sont pas non plus les plus capés. Le tout avec, il est vrai, des blessures qui n'aident pas vraiment (Sidibé et Lopes étaient par exemple absents à Reims quand Falcao a fait son retour à la pause). Et quand l'inexpérience se mêle à la situation actuelle, cela vous donne l'exemple de Pelé. Entré à la pause à la place de Tielemans, l'ancien de Rio Ave est resté 26 minutes, le temps de prendre deux jaunes, dont un premier avertissement pas vraiment mérité. Et de remettre les deux équipes numériquement à égalité après l'expulsion de Romao côté rémois.

Quel(s) levier(s) pour Thierry Henry ?

Savait-il vraiment dans quoi l'ancien adjoint s'embarquait ? Car après quatre matches, le champion du monde 98 n'arrive toujours pas à engranger la moindre victoire sur le banc de l'ASM. «Si je ne pensais pas qu'il y avait la qualité, je ne serais pas venu là. J'y crois», a-t-il avoué sur le site de l'ASM samedi soir. Pas aidé, c'est vrai, par les siens. Regardez plutôt : Grandsir entre en jeu à Strasbourg, il se fait expulser ; Pelé est lancé dès le début de la seconde période, il entre aux vestiaires moins de 30 minutes plus tard. Des choix pas vraiment heureux donc. Mais que peut-il faire de plus ? On l'a vu tenter des choses avec son système à trois défenseurs par exemple. Mais après tout, si ce n'est parvenir à ramener la confiance nécessaire aux siens pour relever la tête... Reste maintenant à limiter les dégâts jusqu'à la fin des matches allers et un mercato d'hiver attendu par beaucoup en Principauté...
Matthieu, 40 ans, présent à Reims, membre du groupe de supporters du sud-ouest : «Henry n'est pas magicien»

Quelle était l'ambiance dans le parcage à Reims ?
«Pendant le match, on a essayé de les soutenir, mais comme d'habitude il n'y avait rien qui se passait sur le terrain. Donc au bout d'un moment, il fallait bien leur mettre un peu la pression de notre côté. On ne peut pas laisser faire car ils ne nous respectent pas vraiment, produisant des prestations comme celle-là...
 
Que leur reprochez-vous en particulier ?
On reste sur 14 matches sans victoire, ce n'est pas normal pour un club comme Monaco. Il n'y a aucun fond de jeu, aucune envie sur le terrain, aucun joueur à sortir du lot. Golovine arrivait apparemment comme une star... On dirait qu'ils ont peur de prendre le ballon.
«Quand on fait autant de kilomètres pour venir les voir et tomber sur un match de district...»
Qui est visé ?
Jemerson était un peu plus visé que les autres. Mais tout n'est pas à mettre sur lui. Hormis Benaglio qui ne peut rien sur le but, les dix autres joueurs, plus les trois remplaçants : des fantômes !
 
Rien n'a changé malgré Henry...
On se doutait bien que Henry n'allait pas changer grand-chose. Jardim avait dit avant le début du Championnat que ce serait compliqué au vu de l'effectif. Henry n'est pas magicien, il aligne la même équipe.
 
Que s'est-il passé au coup de sifflet final ?
Une partie des ultras a voulu entrer sur le terrain pour aller s'expliquer avec les joueurs. Les joueurs sont venus et il y a eu des mots échangés – je ne sais pas lesquels – mais il n'y a pas eu de violences, d'agressivité, rien de méchant. Il y a même certains joueurs qui ont donné leur maillot. Mais je ne sais pas trop ce qu'il s'est dit. On a applaudi Henry. Mais quand on fait autant de kilomètres pour venir les voir et tomber sur un match de district... On ne va pas faire ça toute la saison.
«On voit la Ligue 2 se pointer»
Qu'attendez-vous maintenant ?
Je pense qu'on n'a plus qu'à attendre le mercato et des recrues de la part du club. Sinon on aura le même onze qu'en ce moment et on ne pourra pas attendre une grande amélioration dans le jeu. Sans renfort, on va jouer le maintien.
 
Allez-vous continuer les déplacements ?
On ne va pas lâcher notre équipe, on est un groupe de supporters. On était déjà là en Ligue 2 et on le sera toujours. On supporte le club, pas les joueurs. C'est dans ces moments-là qu'on voit les vrais supporters. Mais ce n'est pas facile à vivre. On se pose beaucoup de questions, on voit la Ligue 2 se pointer. Les heures de route pour rentrer vont être longues.»
Timothé Crépin et Florent Le Marquis
Réagissez à cet article
500 caractères max
stoichkov94 4 nov. à 10:43

Direction la L2. Et Henry est en train d'abattre direct tout son crédit pour le restant de sa carrière d'entraîneur. Elle sera certainement omme celle de Casoni, Simone et tant d'autres anciens.

kocc_barma 4 nov. à 0:55

Pourquoi les joueurs ont depuis quelques temps cette fâcheuse idée à aller voir "Des supporters"? Les supporters n'ont pas de compte à rendre aux joueurs et les joueurs non plus. ceux ne sont pas leur employeurs. Ce pseudo échange ne changera absolument rien...