Neymar, après la qualification face à Leipzig pour la finale. (S. Boué/L'Équipe)
Ligue des Champions - PSG

Copa Libertadores, Ligue des champions, Jeux Olympiques... : Neymar (PSG), un homme de finales

Avant d'affronter le Bayern en finale de la C1 ce dimanche soir (21 heures), Neymar a déjà joué plusieurs grandes finales, en club comme en sélection, dans sa carrière. Un constat revient : il gagne et marque souvent.

Libertadores 2011 : le premier grand rendez-vous

Ce n'est, en réalité, pas la première finale, puisque Neymar et Santos avaient déjà remporté la Coupe du Brésil en 2010. Un an plus tard, les voilà donc en finale de la Libertadores face au Peñarol. La manche aller en Uruguay se solde par un score nul et vierge, et tout reste à faire au retour à São Paulo. Et c'est Neymar, 19 ans à l'époque, qui débloque la situation à la 46e minute d'un match finalement remporté 2 à 1.
Neymar, en 2011, sous le maillot de Santos. (Presse Sports)
Neymar, en 2011, sous le maillot de Santos. (Presse Sports)
Le Brésilien, troisième meilleur buteur de la compétition, assume alors son nouveau statut et confirme les espoirs placés en lui en offrant la troisième Copa de l'histoire à son club. Un titre célébré par un tour d'honneur avec la légende Pelé, qui semble enfin avoir trouvé son héritier. Clin d'oeil de l'histoire, Neymar et Santos défieront ensuite le Barça en finale de la Coupe du monde des clubs (0-4).

C1 2015 : la consécration

Un an et demi plus tard, Neymar porte donc cette fois le maillot blaugrana. Dès 2014-2015, sa deuxième saison en Catalogne, il atteint la finale de la Ligue des champions. Et, là encore, le « Ney » s'offre un nouveau sacre continental, contre la Juventus (3-1). Si Messi illumine la rencontre, le Brésilien s'invite aussi à la fête en inscrivant le troisième et dernier but au bout du temps additionnel. Sa dixième réalisation lors de cette édition, soit le meilleur total à égalité avec Messi et Ronaldo.
Après l'Amérique du sud, Neymar sur le toit de l'Europe. (S. Boué/L'Équipe)
Après l'Amérique du sud, Neymar sur le toit de l'Europe. (S. Boué/L'Équipe)
2015 sera une année pleine pour Neymar, puisque lui et le Barça enlèveront, en plus de la Liga et de la Coupe d'Espagne, le Mondial des clubs, à l'hiver. Même s'il ne marque pas en finale et si Suarez prend toute la lumière, l'échec avec Santos est réparé.

JO 2016 : la vengeance et la confirmation avec la Seleçao

Neymar a disputé à deux reprises le tournoi olympique. En 2012, à Londres, il est muselé et crucifié en finale par le Mexique (1-2), la troisième finale olympique perdue par le Brésil après 1984 et 1988. Une nouvelle désillusion. L'édition 2016 à Rio, chez lui, est alors l'occasion de corriger cette anomalie. En finale, face à l'Allemagne, bourreau de la Seleçao deux ans plus tôt au Mondial, il prend ses responsabilités en ouvrant le score et convertissant le dernier tir au but (1-1, 5-4 aux t.a.b.). Le « Ney » fond en larmes.
Neymar en larmes après le sacre aux JO, dans son pays. (A. Mounic/L'Équipe)
Neymar en larmes après le sacre aux JO, dans son pays. (A. Mounic/L'Équipe)
Ce n'est pourtant pas son premier titre avec sa sélection, puisqu'il avait déjà remporté la Coupe des confédérations, face à l'Espagne (3-0), en 2013. Avec un nouveau but en finale et la distinction de meilleur joueur du tournoi. En revanche, il avait dû déclarer forfait avant le sacre de la Seleçao à la Copa America 2019.
Sur le papier, Neymar a un joli palmarès national - hors Championnat - avec le PSG : deux Coupes de France (2018 et 2020) et deux Coupes de la Ligue (2018 et 2020). Sauf que le Brésilien n'a pas participé aux victoires de 2018, face aux Herbiers et Monaco, étant donné qu'il récupérait de sa fracture d'un métatarse et se focalisait sur la Coupe du monde.

Encore blessé en 2019, il a néanmoins participé à la finale de Coupe de France face à Rennes (2-2, 7-8 aux t.a.b.). Mais son but et sa passe décisive n'ont pas suffi. Cette année, il a rattrapé cela en marquant l'unique but contre Saint-Étienne (1-0), en Coupe de France, et en inscrivant son tir au but contre Lyon (0-0, 6-5 aux t.a.b.), en Coupe de la Ligue. En attendant la finale de la Ligue des champions, ce dimanche soir, face au Bayern...
C'est le taux de victoires de Neymar lors de ses finales disputées. Nous en avons comptabilisé 15 (3 avec Santos, 6 avec le Barça, 3 avec le PSG et 3 avec le Brésil), pour 11 victoires, donc.
Les finales non prises en compte : Recopa Sudamericana, Championnat de São Paulo, Supercoupe d'Espagne, Supercoupe d'Europe, Trophée des champions et Championnat U20 sud-américain.
Sur les 15 finales recensées, Neymar a inscrit 10 buts. Dont un lors de chaque grand rendez-vous : les finales de la Libertadores 2011, de la C1 2015 et des JO 2016.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :