La Ligue souhaite sanctionner les clubs qui ne veulent pas jouer, dont River Plate. (Gabriel Machado/Agif)
Argentine

Coronavirus : la Ligue argentine souhaite sanctionner les clubs qui ne veulent pas jouer

Alors que River Plate a annoncé ne pas vouloir jouer sa rencontre de Coupe prévue samedi en raison du coronavirus, la Ligue annonce des sanctions.

Le football a été mis à l'arrêt en raison des risques liés au coronavirus. Tour à tour, de très nombreux pays ont décidé de suspendre les compétitions... Certains ont décidé de maintenir leurs épreuves. Dont l'Argentine, où la Coupe de la Superliga, compétition qui compte 11 journées et qui fait suite au Championnat remporté par Boca Juniors, doit commencer ce week-end. Le gouvernement argentin a décidé de faire jouer les matches à huis clos. Le club de River Plate a annoncé samedi son choix de suspendre ses activités et donc de ne pas recevoir l'Atlético Tucuman.
Argentine : River Plate refuse de participer à un match en raison de l'épidémie de coronavirus
La Superliga Argentina de Fútbol (SAF) a vivement tancé, dans un communiqué, l'attitude du club entraîné par Marcelo Gallardo. Sans le nommer : « Dans les moments d'incertitude mondiale dus à une situation totalement atypique, dans notre football, il ne devrait pas y avoir de place pour des positions individualistes ou unilatérales. Elles s'écartent du contexte général de prudence et provoquent une grande peur dans la société. Nous devons tous être conscients et prendre ensemble les mesures recommandées par les scientifiques et les spécialistes en la matière. »
Par la suite, la Ligue a acté que le club de la capitale serait sanctionné à l'avenir : « L'attitude adoptée unilatéralement par un club membre de la Super League [River Plate] fera l'objet de sanctions. Les réglementations régissent la concurrence et tous les secteurs doivent leur être subordonnés. »

L'Atlético Tucuman soutient la Ligue, au contraire de Diego Maradona

Adversaire de River Plate, l'Atlético Tucuman s'est rangé derrière la position de la Ligue dans un communiqué : « Concernant le communiqué émis ce jour par la Superliga Argentina de football, l'Atlético Tucuman informe qu'il partage en tout point chacun de ses termes. Notre institution se présentera donc ce samedi pour disputer la rencontre, selon le calendrier initialement établi. »
Ces dernières heures, plusieurs joueurs et personnalités ont demandé aux instances de suspendre la compétition. Diego Maradona, actuellement entraîneur du Gimnasio la Plata (D1), a été l'un des plus virulents : « Je les soutiens à mort [...]. Si les joueurs sont déterminés dans leur décision, je les défendrai jusqu'au bout. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :