Christian Constantin, le président du FC Sion, ici en 2015. (P. Lahalle/L'Équipe)
Suisse - Coronavirus

Coronavirus : les licenciements du FC Sion sont « scandaleux » pour le syndicat des footballeurs suisse

Lucien Valloni, le patron du syndicat des joueurs suisses, a critiqué la récente décision du FC Sion de licencier neuf de ses joueurs pour faire face à la crise du coronavirus.

La décision du FC Sion de licencier neuf footballeurs professionnels est « scandaleuse », a estimé mercredi Lucien Valloni, le patron du syndicat des joueurs suisse (SAFP), mercredi dans une interview à l'agence de presse Reuters. Comme ailleurs dans le monde, le Championnat suisse est à l'arrêt à cause de la pandémie de coronavirus, ce qui prive les clubs d'une grande partie de leurs revenus pour une période qui pourrait durer des mois. Face à cette situation, le FC Sion a licencié la semaine dernière neuf joueurs qui auraient refusé une baisse de salaire.
L'actualité du coronavirus en direct
« Ce n'est pas acceptable de se comporter ainsi, a déclaré Lucien Valloni à Reuters. Quand une crise arrive, il faut s'occuper de ses employés et non pas leur mettre un pistolet sur la tempe en leur disant qu'ils ont 24 heures pour accepter ou non une baisse de salaire. [...] Je pense que c'était un mauvais signal, et pas un signal de solidarité. Avant même la décision de Sion, nous cherchions une solution pour tout le monde et les joueurs étaient prêts à aider les clubs, mais la réduction salariale est prématurée. »

« Indécent que certains ne veuillent pas faire d'efforts »

Le président du club Christian Constantin avait déclaré à L'Équipe après les licenciements : « Quand je vois les efforts des joueurs du Borussia Mönchengladbach, qui ont décidé de renoncer à une partie de leur salaire, les efforts des joueurs de grands clubs français comme Marseille, qui acceptent le chômage partiel... Je trouve indécent que certains ne veuillent pas faire d'efforts, chez nous, alors que l'on doit faire face à une guerre sanitaire mondiale. »
Christian Constantin : « J'ai choisi de virer les plus vieux »
Christian Constantin a utilisé près de 40 entraîneurs depuis qu'il a repris Sion en 2003, y compris lui-même pour une courte période. Le club a été exclu de la Ligue Europa en 2011 pour avoir aligné des joueurs non qualifiés et a été banni du football européen pour un an en 2018 en raison de dettes envers un autre club.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Ngolongolo 26 mars à 16:25

C'est honteux de refuser un proposition pareille djourou est vraiment nul il mérite même pas le RSA

juliabrenet 25 mars à 23:52

Mais arrêtez vous autres les journalistes...il a toujours payé ses joueurs et entraîneurs, et même surpayé ... La preuve, ils retournent s'engager chez lui plusieurs fois... Par contre, les joueurs en question ont refusé le chômage technique que leur boss leur a demandé d accepter pendant cette période de coronaires, comme tous les autres clubs...ils ont refusé de ne gagner que CHF 12'000.- Par mois pendant cette période et ce, sans travailler puisque le championnat est arrêté...

ADS :