Le Qatar dément avoir versé des pots-de-vin dans le cadre de l'attribution du Mondial 2022. (F. Mons/L'Équipe)
Justice - FIFA

Corruption à la FIFA dans le cadre de l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022 : le Qatar dément

Le Qatar a estimé mardi que les accusations faisant état de pots-de-vin autour de l'obtention de la Coupe du monde de football 2022 étaient « sans fondement ».

Après la Russie et l'ancien président de la FIFA, Sepp Blatter, le Qatar a, à son tour, réfuté les accusations faisant état de pots-de-vin autour de l'obtention de la Coupe du monde 2022.
« (Le pays) dément fermement les allégations contenues dans les documents, s'est indigné le Comité suprême du Mondial 2022. Malgré des années de fausses accusations, aucune preuve n'a jamais été produite qui démontrerait que le Qatar a obtenu l'organisation du Mondial de manière douteuse ou par des moyens contrevenant aux règles strictes de la FIFA. »
Un rapport évoque des pots-de-vin pour l'attribution des Mondiaux en Russie et au Qatar
Selon des documents du procureur fédéral de Brooklyn publiés lundi, des dirigeants de l'instance internationale, essentiellement sud-américains, auraient reçu des pots-de-vin pour voter en faveur de l'attribution à la Russie de la Coupe du monde 2018 et au Qatar de l'édition 2022, que les États-Unis étaient également candidats pour accueillir.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :