matuidi (blaise) rabiot (adrien) thauvin (florian) kimpembe (presnel) zouma (kurt) tolisso (corentin) lacazette (alexandre) (F.Faugere/L'Equipe)
Bleus

Costil, Rabiot, Lacazette... Quel réserviste de la Coupe du monde peut faire partie de la prochaine liste des Bleus ?

Didier Deschamps annoncera ce jeudi (14 heures) sa liste pour les matches de septembre. Parmi les onze réservistes de la Coupe du monde, certains ont plus de chances que d'autres d'en faire partie. Petit tour d'horizon.

Benoît Costil (Bordeaux)

Si les vingt-trois champions du monde avaient été en pleine possession de leurs moyens, Benoît Costil n'aurait eu presque aucune chance d'être appelé. Mais la blessure de Steve Mandanda avec Marseille contre Nîmes (1-3) a libéré une place parmi les trois gardiens, avec Hugo Lloris et Alphonse Areola. S'il n'est pas à son meilleur niveau, le Bordelais a l'avantage de l'expérience, ayant notamment participé à l'Euro 2016. Les chances de le voir dans la liste de Didier Deschamps sont plutôt élevées.

Mamadou Sakho (Crystal Palace)

Sa présence dans la liste des réservistes était déjà une petite surprise, c'en serait une grosse de voir Mamadou Sakho intégrer celle de ce jeudi. Si le héros du barrage qualificatif à la Coupe du monde 2014 contre l'Ukraine (3-0) a débuté la saison comme titulaire avec Crystal Palace, il semble revenir de trop loin pour prendre la place laissée vacante par Adil Rami. D'autant que Sakho est gaucher, tout comme Presnel Kimpembe et Samuel Umtiti.

Kurt Zouma (Everton)

À 23 ans, l'ancien joueur de Saint-Étienne peut encore représenter l'avenir au poste de défenseur central. Un de ses atouts ? À l'heure où les gauchers se multiplient (Umtiti, Kimpembe, Sakho, Laporte, Lenglet...), Zouma est droitier. Or, on sait que Didier Deschamps préfère disposer d'au moins deux droitiers, n'aimant pas mettre un gaucher sur l'axe gauche. Alors pourquoi pas l'installer en suppléant de Raphaël Varane ?

Mathieu Debuchy (Saint-Étienne)

Revenu de l'enfer pour réaliser une deuxième partie de saison dernière presque inespérée avec Saint-Étienne, Debuchy n'est pas passé loin de partir en Russie. La place de réserviste, certes frustrante, était déjà une belle récompense du travail accompli. Seulement, à 33 ans, l'ancien Lillois ne représente pas l'avenir, contrairement aux champions du monde Djibril Sidibé et Benjamin Pavard. Si ce dernier venait à être sélectionné comme défenseur central, Debuchy aurait alors une chance.

Lucas Digne (Everton)

Un des plus grands frustrés de la liste du Mondial, certainement. Lucas Digne était de presque tous les rassemblements depuis des années, et avait déjà été du voyage à la Coupe du monde 2014 et à l'Euro 2016. Son avenir en Bleu n'est peut-être pas totalement fermé, mais il semble aujourd'hui improbable que Lucas Hernandez et Benjamin Mendy ne soient pas appelés par Didier Deschamps.

Adrien Rabiot (Paris Saint-Germain)

Est-ce qu'il reviendra à court, long terme ou pas du tout ? Le futur d'Adrien Rabiot en équipe de France est incertain depuis qu'il s'est auto-exclu de la liste des réservistes pour la Coupe du monde. S'il a regretté ce choix, Deschamps n'a jamais fermé la porte à un retour du «Duc». Auteur d'un très bon début de saison avec le PSG, il pourrait profiter du fait que Corentin Tolisso n'a toujours pas rejoué en match officiel, et que Steven Nzonzi a disputé lundi ses premières minutes avec la Roma.

Moussa Sissoko (Tottenham)

Le grand perdant de la défaite en Suède (1-2) pendant les qualifications pour la Coupe du monde 2018. L'ancien Toulousain n'a plus débuté un match en Bleu depuis. De plus, il a de moins en moins de temps de jeu avec Tottenham. Avec ses 53 sélections, Sissoko était un des hommes forts de Didier Deschamps. Mais un retour semble, dans l'immédiat, peu probable.

Kingsley Coman (Bayern Munich)

À 100% de ses moyens, le Bavarois aurait pu prétendre à une place dans les vingt-trois partis en Russie. Pour cette première liste, il était également un candidat crédible. Mais sa blessure à la cheville lors de la première journée de Bundesliga a anéanti ses chances.

Anthony Martial (Manchester United)

Comme Coman, Martial était présent lors de l'Euro 2016. Comme Coman, il n'a pas satisfait Didier Deschamps par ses performances. Encore plus que Coman, il a été de moins en moins appelé chez les Bleus depuis. Son temps de jeu en constante baisse à Manchester United ne joue pas non plus en sa faveur, et son nom traîne encore dans les colonnes de la rubrique transfert. Il est peu probable d'entendre son nom ce jeudi.

Wissam Ben Yedder (FC Séville)

Convoqué une seule fois, en mars dernier, Ben Yedder avait profité de sa période faste avec le FC Séville et de son doublé contre Manchester United en Ligue des champions (2-1). Il n'avait cependant pas su saisir sa chance chez les Bleus, surtout face à une concurrence de plus en plus forte en attaque. Relégué sur le banc sévillan en ce début de saison, et même parfois annoncé sur le départ, il ne devrait pas être dans la liste.

Alexandre Lacazette (Arsenal)

Parmi les attaquants non titrés le 15 juillet, l'ancien Lyonnais fait partie de ceux qui ont le plus de chances de revenir. S'il n'a pas fait partie de toutes les listes de Didier Deschamps ces deux dernières années, il n'en a jamais été loin. Avec Arsenal, il n'est pas un titulaire indiscutable mais effectue de bonnes entrées en jeu, notamment le week-end dernier contre West Ham (3-1). Il pourrait aussi profiter du fait que Deschamps sélectionne souvent 24 joueurs, pour multiplier les solutions offensives.

Selon vous, quel réserviste a le plus de chance d'être rappelé par Didier Deschamps ce jeudi ?

Florent Le Marquis
Réagissez à cet article
500 caractères max
Marcito 30 août à 10:27

Et pourquoi pas Laporte à la place de Rami, et Lafont pour remplacer Mandanda. L'équipe va rester quasi identique ....