ruffier (stephane) (A.Reau/L'Equipe)
CDF - 16es

Coupe de France : Dijon humilie Saint-Étienne à Geoffroy-Guichard, Caen et Rennes se qualifient sans souci

Décidément, les rencontres entre clubs de Ligue 1 sont très animées lors de ces 16es de finale : après le 4-4 entre Toulouse et Reims mardi, Dijon s'est imposé 6-3 à Saint-Étienne ! Dans les autres rencontres, Caen et Rennes n'ont pas tremblé.

Dijon a puni Saint-Etienne

C'était le choc de Ligue 1 de ce début de soirée. Et la rencontre a tenu toutes ses promesses ! Saint-Étienne recevait Dijon avec la ferme intention de réagir après sa défaite dans le derby (1-2). Mais contre toute attente, ce sont bien les Dijonnais qui se sont imposés largement (3-6). Auteur d'un triplé (11e, 29e, 51e) et de trois passes décisives sur des buts de Keita (47e), Tavares (53e) et Marié (93e), le Tunisien Naïm Sliti a survolé la rencontre. Saint-Étienne, méconnaissable, a dû se contenter des buts de Diony (14e) et Beric (60e). Pourtant, les Verts reprenaient espoir grâce à Monnet-Paquet (3-5, 65e), et se procuraient de nombreuses situations. Mais le mal était déjà fait, les Bourguignons s'imposaient au terme d'un match fou (3-6).

Caen sans souci à Viry

Après avoir éliminé Angers en 32es de finale (1-0), les amateurs de Viry-Châtillon (R1) recevaient Caen. Mais cette fois-ci, la magie de la Coupe de France n'a pas opéré. Les Normands ont mis fin aux espoirs des Franciliens dès le premier quart d'heure. Bammou exploitait une erreur de la défense (5e), avant que Khaoui marque sur un coup franc direct (13e). Le Tunisien inscrivait même un doublé à la demi-heure de jeu (30e).Caen aggravait le score sur des buts de Tchokounté (79e), Mbengue (88e) et Mouaddib (90e). Le Petit Poucet s'arrête là mais pourra bien sûr être fier de son aventure.

Rennes n'a pas eu besoin de forcer

Pour une première confrontation de son histoire contre un club de Ligue 1, Saint-Pryvé (N2) a fait bonne figure. Il a fallu attendre les dernières minutes de la première période pour voir Rennes ouvrir le score. Sur un centre de Bourigeaud, Hunou plaçait une tête puissante, que Lenogue repoussait. Siebatcheu était à l'affût et concluait à bout portant (39e). Mais les espoirs des locaux s'amoindrissaient après une volée en pivot de Hunou, qui doublait la mise (51e). Rennes verra bien les huitièmes de la Coupe de France.

Bergerac s'arrête là

Il y a deux ans, au même stade la compétition, Bergerac éliminait Lens, pensionnaire de Ligue 2 (2-0). Et contre Orléans, les locaux rêvaient de reproduire cet exploit. Manqué ! Le club de N2, pourtant dominateur en première période, a vu Joseph Lopy ouvrir le score (50e). Pire encore, Gaëtan Perrin permettait aux visiteurs de prendre le large (78e). Mais Pinto réduisait l'écart (89e) et redonnait espoir à tout un club. C'est alors que Gomez (90e+4e) surgissait et envoyait les deux équipes en prolongation. Bergerac y aura cru, mais c'est bien Orléans qui se qualifie (2-3) contre le cours du jeu, grâce à une dernière réalisation de D'arpino (99e). Mais les Orléanais auront tremblé jusqu'au bout, à l'image de ce but refusé en fin de prolongation (120e+).

Croix s'impose au bout du suspense

Après deux exploits face au Paris FC et Boulogne-sur-Mer, Croix (N2) tentait de poursuivre son parcours de rêve sur la pelouse de Marignane (N1). Dans un match assez fermé, aucune des deux équipes ne parvenait à faire la différence. On filait tout droit vers la prolongation... et même la séance de tirs au but pour départager les vingt-deux acteurs. Et c'est Croix qui s'imposait, après un dernier raté du côté de Marignane (3-4). Croix poursuit l'aventure.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :