thiago silva (A.Reau/L'Equipe)
Coupe de la Ligue - Quarts

Coupe de la Ligue : Guingamp élimine le PSG après avoir obtenu trois penalties !

Sensation au Parc des Princes ! Tenant du titre, le PSG a été éliminé de la Coupe de la Ligue ! Guingamp est venu s'imposer à Paris, avec un but de Thuram dans les arrêts de jeu (1-2). Fou !

La leçon : Paris tombe enfin en Coupe

Au beau milieu d'un calendrier chargé, entre reports de match et un huitième de finale ô combien important face à Manchester United, la Coupe de Ligue faisait office de pacotille. Est-ce que ça explique un sérieux sur courant alternatif pour ce quart de finale face à Guingamp ? Peut-être. Même si c'est dommageable, voire inquiétant, les objectifs parisiens sont ailleurs. Pourtant, le club de la capitale a outrageusement dominé le match, notamment en première période. Mais face à un bloc guingampais regroupé dans ses trente mètres, rien de plus facile. Il ne manquait plus que le réalisme dans la surface bretonne. Et les Parisiens en ont longtemps manqué, malgré un poteau de Mbappé sur un centre de Di Maria (3e). Tout le reste n'a été que possession stérile, entrecoupée par les dribbles chaloupés et les protestations de Neymar, frustré par les quelques fautes oubliées par l'arbitre M. Bastien. Du Neymar dans le texte en somme.
La Coupe de Ligue faisait office de pacotille. Est-ce que ça explique un sérieux sur courant alternatif pour ce quart de finale face à Guingamp ?
Sauf que le Brésilien était bien le seul à pouvoir dynamiter la solide défense guingampaise. Et dès le retour des vestiaires, il servait parfaitement Cavani tout juste entré en jeu, mais l'Uruguayen butait sur Johnsson d'une tête à bout portant (46e). Mbappé, peu en vue jusqu'alors, s'illustrait d'une frappe enroulée qui frôlait le poteau du portier suédois (56e). C'est finalement le prodige brésilien de la MCN qui délivrait le Parc des Princes : parfaitement servi par Meunier, il propulsait une reprise de la tête pour battre Johnsson (1-0, 63e). Seulement voilà, le PSG, qui avait déjà concédé un penalty évitable - heureusement pour les hommes de Tuchel manqué par Thuram - répétait la bévue, cette fois-ci par le biais de Bernat qui bousculait Coco dans la surface. Ngbakoto ne se manquait pas (1-1, 81e). Et puis une seconde fois, provoquant la stupeur de tout un stade. Kehrer cette fois-ci, un coutumier du fait, bloquait Thuram dans la surface. Le fils de Lilian se faisait vengeance et propulsait les siens en demi-finale (1-2, 90e+3). Le choc pour un PSG qui n'avait plus perdu en coupe depuis novembre 2012 !

Le gagnant : Thuram prend sa revanche

Son match est à l'image de sa saison. L'attaquant, principal danger de l'équipe bretonne, s'est démené sur le front de l'attaque, souvent en vain. Mais n'a jamais baissé les bras. Y compris lorsqu'il a grossièrement raté son premier penalty. Il se faisait violence, au bout du temps additionnel, pour aller chercher une nouvelle offrande et la convertir pour qualifier les siens. Sur courant alternatif comme souvent, il n'en est pas moins décisif.

Le perdant : La mentalité du PSG

Du côté des Parisiens, l'attitude n'y était pas. Certains joueurs levaient le pied, marchaient, ne se repliaient pas, râlaient à tout va - notamment à la fin quand le match leur a échappé. Cela restera peut-être anecdotique puisqu'on attend les hommes de Tuchel en Ligue des champions et nulle part ailleurs. Mais l'entraîneur allemand ferait bien d'en remuer certain. - A.D.
Réagissez à cet article
500 caractères max
skoblar13 10 janv. à 10:20

L'Olympique de Marseille félicite l'En Avant Guingamp.

djad16 10 janv. à 7:31

Encore une preuve que par rapport à la L1 , le niveau du PSG n'est aussi loin que ça !!

Pelao78 10 janv. à 0:29

Bien joué Guingamp

rousseau92320 10 janv. à 0:26

Encore un coaching catastrophe de tuchel qui change de système de jeu et de postes des joueurs en permanence. Ridicule . Avec son bon ami bernat qui coûte l élimination

paris36 9 janv. à 23:06

paris a jouer la fleur au fusil lol voila le résultat bravo guingamp