06.10.2017, Stadion HNK Rijeka, Rijeka, CRO, FIFA WM 2018 Qualifikation, Kroatien vs Finnland, Gruppe I, im Bild Luka Modric // during the FIFA World Cup 2018, Group I Qualifying match between Croatia and Finland at the Stadion HNK Rijeka in Rijeka, Croatia on 2017/10/06. EXPA Pictures © 2017, PhotoCredit: EXPA/ Pixsell/ Sanjin Strukic *****ATTENTION - for AUT, SLO, SUI, SWE, ITA, FRA only*****

Coupe du monde 2018 : l'heure de vérité pour la Croatie

A quelques semaines du début de la Coupe du monde en Russie, FF.fr passe les 32 sélections qualifiées à la loupe. Quinzième épisode avec la Croatie. Malgré un football très flamboyant, les Vatreni sont rapidement rentrés au pays en 2014, et ont enchaîné une nouvelle déception lors de l'Euro deux ans plus tard, éliminés en huitièmes de finale alors qu'ils avaient endossé l'un des costumes de favoris. Cette année, la sélection emmenée par Luka Modric semble enfin arrivée à maturité et prête à en découdre avec les meilleurs.

Les repères

Palmarès : néant
Classement FIFA : 18e
Participations en phases finales : 4
Meilleure performance : Troisième (1998)
Parcours pour se qualifier : Deuxième du groupe I de la zone Europe derrière l'Islande et devant l'Ukraine, la Turquie, la Finlande et le Kosovo (10 matches joués : 6 victoires, 2 nuls, 2 défaites ; 15 buts marqués, 4 buts encaissés) ; Vainqueur du barrage contre la Grèce (4-1, 0-0).
Meilleur buteur des éliminatoires : Mario Mandzukic (6)
Matches en 2018 : Pérou-Croatie (match amical, 24 mars) : 2-0 ; Mexique-Croatie (match amical, 28 mars) : 0-1 ; Brésil-Croatie (match amical, 3 juin) : 2-0; Croatie-Sénégal (match amical, 8 juin).

Programme du premier tour :
Samedi 16 juin, 21h, à Kaliningrad : Croatie-Nigéria
Jeudi 21 juin, 20h, à Nijni Novgorod : Argentine-Croatie
Mardi 26 juin, 20h, à Rostov : Islande-Croatie.

La sélection

Gardiens :
Danijel Subasic (Monaco/FRA)
Lovre Kalinic (La Gantoise/BEL)
Dominik Livakovic (Dinamo Zagreb)

Défenseurs :
Vedran Corluka (Lokomotiv Moscou/RUS)
Domagoj Vida (Besiktas/TUR)
Ivan Strinic (Sampdoria/ITA)
Dejan Lovren (Liverpool/ANG)
Sime Vrsaljko (Atlético/ESP)
Josip Pivaric (Dynamo Kiev/UKR)
Tin Jedvaj (Bayer Leverkusen/ALL)
Duje Caleta-Car (Salzbourg/AUT)

Milieux :
Luka Modric (Real Madrid/ESP)
Ivan Rakitic (FC Barcelone/ESP)
Mateo Kovacic (Real Madrid/ESP)
Milan Badelj (Fiorentina/ITA)
Marcelo Brozovic (Inter/ITA)
Filip Bradaric (Rijeka)

Attaquants :
Mario Mandzukic (Juventus/ITA)
Ivan Perisic (Inter/ITA)
Nikola Kalinic (AC Milan/ITA)
Andrej Kramaric (Hoffenheim/ALL)
Marko Pjaca (Schalke/ALL)
Ante Rebic (Eintracht Francfort/ALL).

Le joueur

Luka Modric (milieu, 32 ans, Real Madrid, 104 sélections)
L'un des meilleurs du monde à son poste. Le "petit Mozart" est un joueur beau à regarder sur un terrain, se démarquant par son aisance technique et sa classe naturelle. Si le Real Madrid a glané nombre de trophées ces dernières années, c'est en grande partie grâce au maître à jouer croate. Modric a beau avoir tout gagné avec son club, il espère remporter un titre au moins avec sa sélection avant la fin de sa carrière internationale. L'ancien de Tottenham doit cependant se dépêcher : à 32 ans, il n'aura sans doute plus l'occasion de briller lors d'une compétition internationale. Sa mission s'annonce compliquée, mais pas impossible, compte tenu des nombreux talents que composent le groupe des Vatreni.

Le sélectionneur

Zlatko Dalic (57 ans, en poste depuis octobre 2017)
L'ancien milieu d'Hadjuk Split a été nommé en urgence à la fin des éliminatoires pour succéder à Ante Cacic, en place depuis 2015, limitant la casse en offrant un barrage face à la Grèce un moins plus tard. Sorti vainqueur de cette double confrontation, Dalic a permis à la Croatie de valider sa cinquième participation à un Mondial. Il espère mener son pays au-delà du premier tour et donc faire mieux qu'il y a quatre ans. Avec un groupe très talentueux - beaucoup de joueurs sont dans les meilleures équipes d'Europe - il compte jouer les trouble-fête, comme il y a tout juste vingt ans, en 1998, où les Croates, emmenés par Davor Suker et Slaven Bilic, ont terminé troisièmes pour leur première participation.

Joffrey Pointlane