(Luka Stanzl/EXPA/PRESSE SPORTS/PRESSE SPORTS)

Coupe du monde 2018 : L'Islande, Première pour les Vikings !

A quelques semaines du début de la Coupe du monde en Russie, FF.fr passe les 32 sélections qualifiées à la loupe. Quatorzième épisode avec l'Islande. La révélation du dernier Euro (quart de finaliste) s'est frayée un chemin toute seule pour accéder à cette Coupe du monde, la première de son histoire. L'effet de surprise s'est maintenant estompé, mais les Islandais entendent créer l'exploit en s'appuyant sur un collectif solide et un mental d'acier. Un défi immense pour les «Strakarnir Okkar», soutenus par toute une île.

Les repères

Palmarès : néant
Classement FIFA : 22e
Participation en phases finales : 1
Meilleure performance : néant
Parcours pour se qualifier : Première du groupe I de la zone Europe devant la Croatie, l’Ukraine, la Turquie, la Finlande et le Kosovo (10 matches : 7 victoires, 1 nul, 2 défaites ; 16 buts marqués, 7 buts encaissés).
Meilleurs buteurs des éliminatoires : Gylfi Sigurdsson et Alfred Finnbogason (5)
Matches en 2018 : Mexique-Islande (match amical, 24 mars), 3-0 ; Islande-Pérou (match amical, 28 mars), 1-3 ; Islande-Norvège (match amical, 2 juin) ; Islande-Ghana (match amical, 7 juin).

Programme du premier tour : 
Samedi 16 juin, 15h, à Moscou : Argentine-Islande
Vendredi 22 juin, 17h, à Volgograd : Nigéria-islande
Mardi 26 juin, 20h, à Rostov : Islande-Croatie

La sélection

Gardiens
Hannes Halldorsson (Randers, DAN)
Runar Alex Runarsson (Nordsjaelland, DAN)
Frederik Schram (Roskilde, DAN).
 
Défenseurs
Kari Arnason (Aberdeen, ECO)
Holmar Orn Eyjolfsson (Levski Sofia, BUL)
Samúel Kari Fridjonsson (Valerenga, NOR).
Horour Magnusson (Bristol, ANG)
Ragnar Sigurdsson (Rostov, RUS)
Ari Freyr Skulason (Lokeren, BEL)
Sverrir Ingason (Rostov, RUS)
Birkir Mar Saevarsson (Valur)
 
Milieux de terrain
Birkir Bjarnason (Aston Villa, ANG)
Rurik Gislason (Sandhausen, ALL)
Johann Berg Gudmundsson (Burnley, ANG)
Aron Einar Gunnarsson (Cardiff, ANG)
Emil Hallfredsson (Udinese, ITA)
Gylfi Sigurdsson (Everton, ANG)
Olafur Ingi Skulason (Karabukspor, TUR)
Arnor Ingvi Traustason (Malmö, SUE).
 
Attaquants
Bjorn Bergmann Sigurdarsson (Rostov, RUS)
Jon Dadi Bodvarsson (Reading, ANG)
Alfred Finnbogason (Augsbourg, ALL)
Albert Gudmundsson (PSV Eindhoven, P-B).

Le joueur

Gylfi Sigurdsson (milieu, 28 ans, Everton, 55 sélections)
Le milieu d’Everton est à coup sûr le joueur le plus connu de l’effectif islandais. Formé à Reading et après avoir écumé plusieurs formations outre-Manche, le joueur fait un tour en Allemagne avant d’atterrir au Pays de Galles, à Swansea, où il s’est véritablement révélé. Après un passage chez les Spurs de Tottenham puis un retour à Swansea, le joueur de 28 ans est arrivé l’été dernier chez les Toffees d’Everton pour plus de 50 millions de livres. Trop cher ? Sans doute, avec ce nouveau marché des transferts de plus en plus déréglé, mais Gylfi Sigurdsson est devenu au fil des saison une valeur sûre en Angleterre, offrant un registre complet dans l’entrejeu. Relayeur, son apport offensif et son habileté sur coup de pied arrêté seront à coup sûr les premiers atouts de l’Islande.

Le sélectionneur

Heimir Hallgimsson (50 ans, en poste depuis novembre 2013)
Après avoir fait ses preuves dans le football féminin en Islande, il devient l’adjoint de l’expérimenté Lars Lagerbäck en 2014, lors des compagnes de qualifications pour l’Euro 2016. Après cette compétition plus que réussie pour les Vikings – quarts de finaliste pour leur première participation à une grande compétition – il récupère seul les commandes de la sélection qu’il parvient à qualifier pour la première Coupe du monde de son histoire. Cette 21e édition du Mondial va constituer le plus grand défi de sa carrière. Effrayant, palpitant et motivant à la fois.
 
Joffrey Pointlane