Mathieu Debuchy, vendredi avec les Verts, lors d'un match amical à Lens. (Argueyrolles/L'Equipe)
CM 2018 - Bleus

Coupe du monde 2018: les regrets de Debuchy

Pas appelé par Didier Deschamps pour la Coupe du monde, Mathieu Debuchy était déçu quand il a vu comment l'aventure s'est terminée pour les Bleus.

Quand il parle de la Coupe du monde, son visage se serre comme si une cicatrice réapparaissait instinctivement. Mathieu Debuchy, 32 ans, buteur stéphanois en amical à Lens samedi soir (1-0), se serait bien vu descendre les Champs-Elysées avec ses copains, connaître cette ferveur nationale, changer de dimension. Placé sur la liste des réservistes, il n'a finalement pas été appelé...
«J'aurais pu faire partie de ce groupe, je m'étais donné les moyens mais les choix du sélectionneur... On les comprend ou pas, on ne peut rien y faire, je suis passé à côté... Je n'ai pas le choix, je suis passé à autre chose. J'étais content de la victoire mais j'ai une partie de déception car on se dit qu'on aurait pu faire partie de cette magnifique aventure. Il y a un peu de regrets... » 

Sidibé forfait, c'est lui qui aurait été appelé

D'autant qu'il dévoile que le staff des Bleus l'a contacté peu de temps avant le début de la compétition (en raison des doutes autour de Djibril Sidibé). «On m'a rappelé avant le premier match car il y avait un souci... » Il a cru à cet instant que tout était possible, qu'un appel de dernière minute changerait son destin de footballeur.
«Ce n'est pas passé loin, glisse-t-il, mélancolique. Je m'étais fait à l'idée d'être réserviste mais quand on sait qu'à tout moment, on peut partir là-bas, il y avait un peu de stress... » Une fois le premier match contre l'Australie (2-1) passé, il a compris qu'il ne serait pas du voyage russe. «Là, c'était fini... Mentalement je n'ai donc pas eu trop de repos car pendant deux-trois semaines, j'étais en activité. C'est comme ça, il y a eu des choix de fait...» Qu'il a toujours du mal à digérer.
Réagissez à cet article
500 caractères max
diegoarmando 22 juil. à 11:45

Les réservistes de 2010 ont-ils les mêmes regrets ? Et puis, sa présence aurait peut-être mis la pression sur Pavard... Qui n'aurait peut-être pas eu le même rendement, et du coup la fin aurait peut-être été différente.Il fallait qu'il se relance plus tôt, il aurait été titulaire.