Kylian Mbappé a été élu homme du match. (P. Lahalle/L'Equipe)
CM 2018 - Huitièmes

Coupe du monde, huitièmes : les notes de France-Argentine avec un excellent Mbappé

Au terme d'un match fou et spectaculaire, les Bleus ont dominé l'Argentine (4-3) et validé leur billet pour les quarts de finale. Les notes du match.

Les notes de l'Argentine

Messi, une triste sortie 4
On a sans doute vu le dernier match du capitaine argentin sous le maillot de l'Albiceleste. Pour le quintuple Ballon d'Or France Football, le soleil s'est couché sur Kazan. Il n'a eu que très peu d'emprise sur ce match bien serré par la tenaille tricolore à gauche. Le meneur argentin n'a eu que quelques fulgurances comme sur le deuxième but des siens en étant à l'origine avec une frappe détournée puis un très beau centre précis comme chant du cygne pour la tête d'Agüero dans les arrêts de jeu. Le Barcelonais n'a pas été à la hauteur de l'évènement dans une équipe d'Argentine qui ne mérite pas son talent dans l'ensemble. La "Pulga" ne deviendra donc jamais champion du monde. Sa retraite internationale est toute proche dans ce marasme argentin. Une sortie mondialiste par la porte de derrière.

Armani 3
Mercado 4
Otamendi 5
Rojo 3 (Fazio 46e, 3)
Tagliafico 4
Perez 3
Mascherano 4
Banega 5
Pavon 3
Messi 4
Di Maria 4

Les notes de la France

Lloris 5. Un match très, très frustrant pour sa 101e sélection. Son premier véritable arrêt à la 80e minute et, avant, il est allé chercher deux fois le ballon au fond de ses filets puis une troisième fois dans les arrêts de jeu. Rien à signaler auparavant sinon à être vigilant toute la première période avant ce coup de pétard de Di Maria (41e) puis cette déviation heureuse de Mercado sur un tir de Messi qui le prend à défaut sur ses appuis (48e). Il ne peut rien sur la tête à bout portant d'Agüero dans le temps additionnel mais prend trois buts.
 
Pavard 7. Sa deuxième mi-temps va le marquer à vie en bleu. Il est passé par toutes les émotions mais la plus forte a pris le dessus. Sa faute à l'entrée de la surface à la 47e sur un tirage de maillot à éviter amène le deuxième but argentin (48e). Mais quel rebond avec cette demi-volée pure et sensationnelle pour l'égalisation (57e). A la 77e, il provoque encore un bon coup franc pour les Bleus. Tout cela suit une première mi-temps correcte. Pas grand monde sur son côté. Il en a profité pour prendre son couloir avec deux bons centres (29e et 38e) que ne peut exploiter Giroud. Il a face à lui le fantôme de Di Maria et il n'est pas coupable sur le but de son vis-à-vis qui est allé chercher sa liberté dans l'axe pour frapper à la 41e.
 
Varane 5. Le moins bon des quatre défenseurs tricolores après une première période sobre et quasiment dans un fauteuil. Il n'a eu personne face à lui. Une toute petite frayeur sur un centre à la 38e. Lionel Messi n'est jamais venu l'ennuyer pas plus que Di Maria en profondeur. Moins à l'aise en deuxième sur quelques vagues argentines. Il est pris dans son dos sur le centre de Messi qui amène le troisième but de la tête d'Aguero.
 
Umtiti 6. Un ton au-dessus de Varane. Il a donné sa mesure dès la première période en cadenassant son côté dans l'axe avec Messi en face de lui. Il est venu suppléer Hernandez sur la gauche quand celui-ci s'est fait rarement passer. Solide, il a été aux duels et rugueux dans ses interventions. Un coup de froid tout de même sur une "mimine "avec sa main collée au corps sur un centre de Mercado (28e). Assez serein dans la zone d'influence de Messi qu'on n'a pas vu prendre à défaut son collègue du Barça. Il a été au duel et au contact. Son meilleur match depuis le début du tournoi.
 
Hernandez 7. On a vanté ses qualités de défenseur. On découvre son potentiel offensif avec deux centres qui amènent deux buts. Il est surtout sur l'égalisation tricolore car c'est son long ballon qui débouche sur la superbe frappe de Pavard côté opposé. Il est de nouveau sur le troisième but qui part de lui. Il a été quasiment impassable en deuxième période. Quelques coups de chaud en revanche en première mi-temps. Il s'est montré agressif sur Pavon qu'on n'a plus vu après une demi-heure.
 
Pogba 6. Dans le jeu de transition, sa qualité de passes vers l'avant et sa capacité à vite se projeter ont souvent posé des problèmes aux Argentins. Défensivement, c'était un petit peu moins ça. Notamment sur l'égalisation de Di Maria (était-ce à lui de sortir plus vite sur l'attaquant parisien ?) ou le coup franc qui amène le deuxième but argentin, où c'est lui qui remet le ballon dans les pieds de Messi. Autrement dit ? Dans l'attitude, le volume de jeu et l'impact, il a été à la hauteur de ce que l'on attendait. Moins quand il a voulu jouer trop facile.

Kanté 7. Dans un rôle de pointe basse cette fois, son travail a consisté avant tout à protéger l'axe, à bien contrôler sa zone quand Messi venait décrocher pour jouer entre les lignes, mais aussi à équilibrer en permanence le milieu. Ses jaillissements et son explosivité ont été constamment utiles pour venir harceler le porteur adverse, son positionnement entre les deux centraux a permis quelques sorties de balle efficaces et, pour finir, il a même failli offrir une balle de 5-2 en contre à Mbappé (73e).

Matuidi 7. Positionné axe gauche, à l'intérieur du jeu donc et pas sur un côté, il a évolué essentiellement pendant une heure dans la zone d'Enzo Perez avec pour mission de ralentir la progression du jeu argentin, de couper les passes vers Messi. Une avant-dernière passe somptueuse dans l'espace pour Hernandez sur l'action de l'égalisation à 2-2 (57e). Une frappe déviée qui amène le troisième but de Mbappé (64e). Et à nouveau, une avant-dernière passe sur le quatrième (68e). Autant dire que son jeu offensif a fait très mal, lui aussi. Remplacé par Tolisso (75e) pour terminer le travail.

Mbappé 9. Ses vingt premières minutes et sa vitesse de course ont mis tout de suite le feu dans la défense argentine. Sur trois accélérations, balle au pied, il a ainsi obtenu deux bons coups francs à vingt mètres, un penalty (Rojo) et provoqué un carton (Tagliafico). Et ses deux buts en quatre minutes, deux vrais buts d'attaquant dans la surface pleins de maîtrise au moment où les Bleus avaient fait le plus dur en recollant au score, ont fait basculer définitivement la partie. Si Messi ne gagnera jamais la Coupe du monde, c'est aussi un peu à cause de lui... Remplacé par Thauvin (89e), qui a eu enfin du temps de jeu.

Griezmann 6. Un coup franc enroulé sur le poteau droit dès la 9e et un penalty transformé avec sang-froid quatre minutes plus tard l'ont mis tout de suite dans le bon sens. Il a fait plus de différences en un contre un en une mi-temps que depuis le début du tournoi. Paradoxalement, il a été moins en réussite ensuite lorsque l'équipe a fait exploser l'Argentine en onze minutes. Remplacé par Fekir (83e), qui a tout de suite perdu un ballon important dans l'axe et offert une possibilité à Messi de revenir à 4-3.

Giroud 5. Dans un match comme celui-là et face à un adversaire comme l'Argentine, son registre technique, sa puissance, son jeu en remise et ses appels n'ont pas été d'une grande utilité en première période. Même Mascherano à 34 ans semblait aller plus vite que lui... Sa deuxième mi-temps, en revanche, a été nettement meilleure. Il a lutté, pesé, mieux combiné avec les autres et il s'est trouvé au bon endroit au bon moment pour prolonger et donner la dernière passe à Mbappé sur la balle de 4-2.
L'arbitre : M. Faghani (IRN) 7
La note du match : 16/20.
Patrick Urbini et François Verdenet, à Kazan
Réagissez à cet article
500 caractères max
Griffin 2 juil. à 11:50

la note de l'arbitre c'est une blague n'est-ce pas ? Les argentins auraient du finir à 9 (Rojo et mascherano) mais au lieu de ça et de sanctionner des actes pour blesser et faire mal, il met un jaune à Matuidi parce qu'il a dit un mot de trop et de ce fait il ne jouera pas le quart de finale... Scandaleux.

jeanpierre13 1 juil. à 12:49

L’EDF a montré qu’elle avait des ressources physiques et mentales pour hausser son niveau de jeu. À 1/2 contre l’Argentine ça n’était pas évident. La route continue ! Contre l’Uruguay il lui faudra de la patience et de la vigilance mais c’est à sa portée.

florent02 1 juil. à 10:26

Note du match France-Argentine 2018 (4-3) : 16/20. Quelle fut la note du match Italie-Allemagne 1970 (4-3) ? J'ai de vagues souvenirs de ce match là (Beckembauer avec le bras en écharpe, inoubliable).

florent02 1 juil. à 10:16

Après avoir critiqué, à juste titre, le jeu produit à l'occasion des matchs du premier tour (Australie et Danemark, voire Pérou), il faut reconnaître que les bleus ont produit un bon match contre l'Argentine. On peu juste critiquer la défense (3 buts concédés !).

laurent.foug 30 juin à 22:58

L'arbitre 7 .... c'est une plaisanterie ?

voir toutes les réactions