Soccer Football - Women's World Cup - Group F - United States v Thailand - Stade Auguste-Delaune, Reims, France - June 11, 2019  Alex Morgan of the U.S. celebrates scoring their first goal   REUTERS/Lucy Nicholson (Reuters)
Cm 2019 - Groupe F

Coupe du monde : Les États-Unis claquent un 13-0 à la Thaïlande avec un quintuplé d'Alex Morgan

Une véritable humiliation : au stade Auguste-Delaune de Reims, les États-Unis, première nation mondiale, ont atomisé la Thaïlande pour leur entrée dans cette Coupe du monde. Score final : 13-0 ! Un record. Alex Morgan a signé un quintuplé.

Pour la conclusion de la première journée de la phase de poules de cette Coupe du monde, les spectateurs qui s'étaient déplacés à Auguste-Delaune en ont pris plein les yeux. Dès l'entame de la rencontre, les Yanks mettaient la pression sur la cage thaïlandaise, et Morgan croyait inscrire le premier but de la rencontre (5e), finalement signalé hors-jeu. Dominées physiquement et techniquement, les Chaba Kaew étaient complètement submergées par les vagues offensives américaines... Treize minutes, c'est le temps que les joueuses de Sathongwien ont réussi à tenir. O'Hara déboulait sur le côté gauche et centrait vers Morgan, qui concluait de la tête (1-0, 13e). Après l'ouverture du score, les Thaïlandaises, très observatrices, reculaient de plus en plus. Quelques minutes plus tard, Morgan glissait le ballon à Lavelle qui marquait de l'entrée de la surface (2-0, 20e). Il aura fallu attendre une demi-heure pour la première tentative de frappe thaïlandaise. Trop timide. Deux minutes plus tard, Horan corsait le score en reprenant un coup franc dans la surface, au cœur d'une défense trop passive (3-0, 32e). Juste avant la pause, les Américaines dominaient outrageusement leurs adversaires et le score de 3-0 était un miracle.

Les notes du match

Une pluie de but à Delaune dans le deuxième acte

On aurait pu penser que les joueuses d'Ellis allaient temporiser dans le deuxième acte, à l'image des Bleues contre la Corée, mais ce n'était pas de l'avis des rouges mardi soir. Dès la reprise, elles empilaient les buts sans aucune adversité (50e, 53e, 55e, 56e). Samantha Mewis, Morgan et Lavelle inscrivaient chacune un doublé (7-0, 56e). À l'entame du dernier quart d'heure, les Yanks emmenées par une Morgan en feu remettaient un coup d'accélérateur et humiliaient leurs adversaires du soir en claquant une seconde série impressionnante de buts (74e, 79e, 81e, 85e, 87e, 90e+2), 13-0 au final. Morgan, notée 10/10 par FF, s'offrait un quintuplé et les États-Unis battaient le record de la plus large victoire de l'histoire en Coupe du Monde féminine. Tout simplement.
Réagissez à cet article
500 caractères max
mirsa83 12 juin à 6:30

Du grand n'importe quoi...

armellasebastien 11 juin à 23:44

La différence avec le foot masculin est là , ce gouffre qui sépare les 8 premières nations de toutes les autres

ADS :