giroud (olivier) (P.Lahalle/L'Equipe)
CM 2018 - Bleus

Coupe du monde : Les gagnants et les perdants de France-Pérou

Après la nouvelle victoire des Bleus, et la qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde, FF.fr a sélectionné ses gagnants et ses perdants de la rencontre face au Pérou.

Les gagnants

Olivier Giroud
Il a prouvé qu'il était tout simplement indispensable à l'équipe de France. Dans son style, oui, mais tout en efficacité. À la fois dans l'effort et le pressing, mais aussi, et peut-être surtout dans sa grande utilité dans le jeu. Ses déviations subtiles pour Griezmann et les autres ont souvent fait du bien et ont pu aussi libérer des espaces pour ses coéquipiers. Et on ne parle pas de son apport décisif sur le but. L'attaquant numéro 1 des Bleus, c'est lui, et personne d'autres.
 
Le milieu Kanté-Pogba
Ces deux-là réalisent un début de Mondial de qualité. Face au Pérou, dans un milieu à deux, leur association a parfaitement fonctionné. Chacun avec ses qualités. Kanté en homme fort de la récupération pour sécuriser le secteur, Pogba en parfait relayeur entre la défense et l'attaque, avec du danger porté dans les vingt mètres adverses. Convaincants.
 
Raphaël Varane
Beaucoup disaient, parfois à raison, que son visage n'était certainement pas le même en équipe de France et au Real Madrid où, avec l'expérimenté et puissant Sergio Ramos, ils forment l'une des meilleures paires de défenseurs centraux du monde. Force est de constater que Raphaël Varane semble clairement prendre ses responsabilités sur ce Mondial. Déjà bien au poste face à l'Australie, il a récidivé devant le Pérou pour annihiler les intentions de Guerrero et consorts. Et pour aussi amener de la stabilité et de la sérénité aux côtés d'un Umtiti moins dans son assiette. Une très bonne nouvelle pour les Bleus.

Les perdants

Antoine Griezmann
Un 3 face à l'Australie, et un nouveau 3 pour France-Pérou : FF n'est pas vraiment convaincu par le Mondial d'Antoine Griezmann. Et notre petit doigt nous dit qu'on ne doit pas être les seuls. Peu inspiré, le joueur des Colchoneros de l'Atlético semble montrer qu'il n'arrive pas à trouver ses repères au sein des Bleus. Ça fait tâche pour celui qui doit normalement être le patron technique de cette équipe de France.

L'ambition offensive des Bleus
C'est le petit bémol que l'on peut soulever suite à la très courte victoire de l'équipe de France. Après le repos, les Bleus ont été d'une extrême timidité offensive face au Pérou. Se contentant uniquement de rester parfaitement organisés pour conserver ce maigre avantage. Les ballons dans la surface de Gallese ont pu être compté sur les doigts d'une main. C'est ainsi que les Giroud, Griezmann et Mbappé ont été pratiquement invisibles. C'est une façon comme une autre de s'assurer d'une victoire, mais on peut estimer que ça manque un peu d'ambition...
 
Les «autres» remplaçants
C'était attendu, mais on en a eu la confirmation : Didier Deschamps fonctionne pour le moment avec un groupe très restreint au sein de ses 23. Lloris, Pavard, Varane, Umtiti, Hernandez, Kanté, Pogba, Mbappé et Griezmann ont tous débuté les deux rencontres. Et il ne faut ajouter "que" Tolisso, Giroud, Matuidi, Dembélé et Nzonzi aux joueurs qui ont eu leurs chances en plus. On aurait par exemple pu imaginer l'entrée d'un Lemar face au Pérou, mais non. Il faut "espérer" pour eux que DD fasse un peu tourner face au Danemark, sinon, le Mondial risque d'être bien long pour les Thauvin, Kimpembe, Sidibé, Mendy...
Réagissez à cet article
500 caractères max
ombiloba1 22 juin à 12:33

Hernandez à la place de Mendy, c'est une honte...