Pas de vainqueur entre Sévillans et Valencians, jeudi. ) ( Reuters
Espagne - Coupe

Coupe du Roi : Valence arrache le nul à Séville contre le Betis

Le résultat de la demi-finale aller de Coupe du Roi entre le Betis Séville et Valence CF (2-2) laisse le suspense intact avant le match retour dans trois semaines. Kevin Gameiro (une passe et un but) a été décisif dans le retour de Valence.

Le match : 2-2

Futurs adversaires du Betis Séville en 16es de finale de la Ligue Europa (les 14 et 21 février), les Rennais n'en ont sans doute pas perdu une miette. Ni l'ambiance de l'impressionnant stade Villamarin, encore plein jusqu'aux cintres pour cette demi-finale aller de Coupe du Roi contre Valence CF. Ni le jeu léché du sixième de Liga, les inspirations de l'ex-Parisien Lo Celso à la baguette, un Joaquin toujours vert côté droit, et les prouesses du gardien Joel, décisif pour détourner un plat du pied de Rodrigo (28e) et sauvé par le bout de ses gants et la transversale sur une tête de Santi Mina sur le corner à suivre (29e). Sorti dès la 10e minute sur pépin musculaire, Marc Bartra sera-t-il rétabli pour la première manche en Bretagne dans une semaine ?
La fiche du match entre le Betis et Valence
Face à une autre équipe en forme (8e), également qualifiée pour les 16es de C3 (face au Celtic Glasgow), le Betis s'est détaché juste avant (45e) et juste après la pause (54e). D'abord par Loren Moron sur un corner à deux remisé de la tête par Sidnei au deuxième poteau. Ensuite grâce un corner... direct de Joaquin, confirmé par le VAR. Le coaching en réponse de l'entraîneur de Valence, Marcelino, a payé. Entré à la place de Santi Mina (58e), Gameiro a centré pour un coup de tête victorieux de Cherichev, peu en vue jusque-là (70e). Le Russe, sur un autre service du Français, a trouvé la barre de Joel, la deuxième de la soirée (89e). Gameiro a fini le boulot tout seul en égalisant au bout d'un contre, bien servi dans la course par Rodrigo (2-2, 90e+2).

Le joueur : Kevin Gameiro

Son oeil au beurre noir, à la suite d'un choc avec le Barcelonais Piqué le week-end dernier, n'a pas altéré sa vista : un centre de la gauche pour Cherichev (but), un autre de la droite pour le même (barre), et, dans le temps additionnel, un but, son cinquième personnel toutes compétitions confondues, très important dans l'optique du retour dans trois semaines à la Mestalla : l'attaquant français (31 ans) a été de tous les bons coups pendant la demi-heure qu'il a jouée à Villamarin.
Les demi-finales aller se sont soldées l'une et l'autre par un match nul. Mercredi, le Real Madrid était allé chercher un bon résultat (1-1) au Camp Nou contre le FC Barcelone.
Réagissez à cet article
500 caractères max