Moussa Marega avait décidé de quitter le terrain après des cris racistes à son encontre le 16 février dernier. (M. Riopa/AFP)
Racisme

Cris racistes à l'encontre de Moussa Marega (Porto) : une première amende de 714 euros

La Ligue portugaise a infligé une amende de 714 euros au club de Guimaraes pour les cris racistes descendus de ses tribunes à l'encontre de Moussa Marega (Porto), le 16 février. Une procédure disciplinaire est également en cours.

La Ligue portugaise de football a communiqué les sanctions financières envers le club du Vitoria Guimaraes après la rencontre face au FC Porto, le 16 février, au cours de laquelle des cris à caractère raciste visant Moussa Marega étaient descendus des tribunes.
Immense soutien pour Moussa Marega (Porto), victime d'insultes racistes à Guimaraes
Le Vitoria Guimaraes a écopé de 17 941 euros d'amende au total répartis comme suit : 7 140 € pour les dégâts matériels, 4 017 € pour l'utilisation d'engins pyrotechniques, 3 392 € pour l'utilisation d'engins pyrotechniques et des jets d'objets depuis les tribunes de Porto (le club est sanctionné en tant qu'organisateur) et 2 678 euros pour un échange de projectiles entre les supporters des deux clubs. Guimaraes devra seulement payer 714 euros d'amende pour les cris de singe envers Marega entendus au stade, ainsi que les insultes racistes visant Marchesin, le gardien du FC Porto.
Mais la Ligue a également confirmé qu'une procédure disciplinaire était bien en cours contre le club de Guimaraes concernant ces insultes racistes, diligentée par le ministère des Sports et par la Fédération portugaise. Cette première sanction n'est donc qu'un début pour le Vitoria Guimaraes.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :