griezmann (antoine) mbappe lottin (kylian) camavinga (eduardo) (F.Faugere/L'Equipe)
Bleus

Croatie-France : Antoine Griezmann - Kylian Mbappé, le chaud et le froid

Un mois après leur victoire prolifique au Stade de France (4-2), les Bleus ont de nouveau écarté les Croates à Zagreb ce mercredi (2-1). Dans ce match difficile, le duo phare de l'attaque française a sauvé sa rencontre en offrant la victoire à l'équipe de France.

Deux (très beaux) arbres qui cachent la forêt. Reconduits en 4-4-2 losange pour la troisième rencontre consécutive, les Bleus se sont rendus en Croatie avec pour objectif de montrer plus de choses que face au Portugal. Tous deux auteurs d'une rencontre très décevante dimanche, Griezmann et Mbappé ont de nouveau pu compter sur la confiance de Deschamps pour mener l'attaque française ce mercredi. Après une rencontre compliquée, le bilan est contrasté : s'ils ont offert la victoire aux Bleus, ils ont longtemps été invisibles sur le pré.

Lire : Petite miracle en Croatie
 
De nouveau à la pointe du losange français, Griezmann n'a toujours pas trouvé sa place dans ce nouveau schéma. A l'image de son début de saison à Barcelone, il s'est montré bien trop discret pour un joueur sur qui est censée reposer l'animation offensive. Très passif sans ballon, offrant peu de solutions au trio Nzonzi-Rabiot-Tolisso derrière lui, il a pourtant marqué la première période d'un éclair. Après un centre de Mendy mal dégagé par la défense croate, le champion du monde a récupéré le cuir en pleine surface. Tranquillement, il l'a catapulté sous la barre de Livakovic d'une puissante frappe du gauche pour ouvrir le score (0-1, 8e). Une éclaircie géniale dans une rencontre globalement très terne. Venu chercher le ballon de plus en plus bas sur le terrain au fil des minutes, il a multiplié les passes latérales sans prises de risque. Ses quelques transmissions intéressantes se sont souvent avérées trop imprécises. Sa tendance à disparaître sur de longues séquences a de quoi inquiéter. Ce système semble l'étouffer.

Les travers du moment de Mbappé

De son côté, Mbappé a une nouvelle fois livré une prestation frustrante. Très en vue dans les premières minutes de la rencontre, comme l'ensemble des Bleus, il est progressivement retombé dans ses travers du moment. Balle au pied, il s'est souvent empalé dans une défense croate bien regroupée dans l'axe. Pas à l'aise dans cette position très axiale aux côtés de Martial, il a lui aussi passé la majorité de son match à décrocher pour lancer ses actions plus bas sur le terrain. Une tendance qui, de fait, a considérablement limité les solutions devant. Une fois de plus, l'attaquant du PSG a également péché à la conclusion. Magnifiquement trouvé sur une remise de Martial dans la surface, il l'a joué bien trop facile face à Livakovic et a vu son plat du pied manquer le cadre (15e). Très peu trouvé en position d'avant-centre, il a en plus cumulé les mauvais choix sur le peu de possibilités dont il a bénéficié. Notamment lorsqu'il a donné un ballon bien trop tardivement à l'entrée de la surface alors qu'il était en position de tir (38e). Comme Griezmann, il est pourtant parvenu à se montrer décisif. Seul devant les buts après un superbe centre en une touche de Digne, sa reprise a trouvé le fond des filets (2-1, 79e). Beaucoup de froid, mais deux gros coups de chaud.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Heraclite 15 oct. à 17:14

L'un et l'autre assurent les stats perso dans une periode relativement incomprehensible pour tout un chacun. Saturation de jeu pour les uns, decompression pour d'autres, environnement bizarre et inhabituel pour tous. Les resultats des matchs internationaux sont tout aussi surprenants que ceux de la Premief League. Il me semble que ce sont ces criteres qui doivent etre mis en avant au moment des analyses hypothetiques du pourquoi et du comment des resultats et des prestations.

GERRY 15 oct. à 10:39

Qu'est ce que l'on s'est ennuyés. En Nationale 2, ils courent plus vite que ça. MBAPPE n'a vraiment pas l'air concerné.Rabiot est trop lent,, alors qu'il peut faire beaucoup mieux.Digne : impeccable.

RensenbrinkRIP 14 oct. à 23:53

Griezmann et Mbappé marquent et sont donc indispensables. Pogba délivre des belles passes et a été aussi actif contre le Portugal. Il est donc aussi important pour l'EDF. Les deux vraies nouveautés pour moi sont les belles prestations de Kimpembe contre le Portugal et Digne contre la Croatie. Ces deux-là méritent d'être titulaire maintenant.

ADS :