Jean-Michel Aulas souhaite que PSG-OL se joue le 15 mars plutôt que le 14. (E. Garnier/L'Équipe)
Ligue 1 (Femmes)

D1 féminine : l'OL interpelle la FFF concernant la date de son match contre le PSG

L'Olympique lyonnais a regretté, ce lundi, dans un communiqué que la FFF envisage de fixer son match de D1 féminine contre le PSG au 14 mars. Ce qui priverait le club de quatre de ses joueuses.

Mieux vaut prévenir que guérir... Alors que la date du match de D1 féminin PSG-OL n'a pas encore été officiellement fixée, l'Olympique lyonnais a pris les devants, ce lundi, en regrettant, dans un communiqué, que la FFF envisage sa tenue au samedi 14 mars (15h30) plutôt que le lendemain, comme le souhaite Canal +.
Le classement de la D1 féminine
« L'Olympique Lyonnais a expliqué dès le 12 février à la FFF que cette programmation poserait un problème d'équité puisqu'il devrait alors se priver de 4 de ses joueuses pour assurer leur intégrité physique et respecter ainsi ses obligations essentielles en tant qu'employeur, a regretté le club rhodanien. En effet, l'Olympique Lyonais a expliqué que ses joueuses internationales anglaises (Lucy Bronze, Alex Greenwood et Nikita Parris) et japonaise (Saki Kumagai) devaient jouer des matches de la SheBelieves Cup près de Dallas aux États Unis qui se termineraient tôt le jeudi matin 12 mars en heure française (7 heures de décalage horaire). »
Dans ce contexte, l'OL considère qu'il lui sera impossible de faire jouer ces quatre joueuses-là le samedi si le choc de la 17e journée se tenait à cette date-là. « L'Olympique Lyonnais a proposé à la FFF plusieurs autres dates pour programmer cette rencontre, samedi 29 février, lundi 16 mars ou encore interversion de deux journées de Championnat que le PSG a systématiquement refusées », précise également l'OL.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :